Even the darkest stars – Heather Fawcett

Even the darkest stars - Heather Fawcett

Kamzin a toujours rêvé de rejoindre les Explorateurs Impériaux, des chasseurs alpins d’élites chargé de cartographier les régions montagneuses de l’Empire – et d’espionner ses voisins.

Sa chance se présente quand l’excentrique River Shara l’engage pour sa prochaine expédition. Leur but : gravir le Raksha, la plus mortelle des montagnes des Aryas, afin de récupérer un rare talisman pour l’Empereur.

Avalanches, gouffres de glace, fantômes, Kamzin est prête à tout. Même à se mesurer à Lusha, sa propre soeur, engagée par une expédition rivale.

De dangers en anciens secrets : la course au sommet est lancée !


L’avis du Tanuki : paws 3


hufflepuff-small.png

Ce livre fait partie du challenge Coupe des 4 Maisons.

Objet Hedwige :
un livre à la couverture hivernale

Lire la suite

Conte japonais #55 – Voir rouge

seeing red fr.jpg

Il y avait une fois, un samouraï qui voyageait se retrouva surpris par la pluie près d’un vieux château.

La forteresse avait été abandonnée depuis bien des années et n’était à présent rien de plus qu’une colline abrupte hérissée ça et là de bâtiments de bois décrépis.

Sous le ciel lourd, les sombres reste du château, bien que maussades et inquiétants, attirèrent le samouraï : Lire la suite

Conte japonais #51 – Tiens ta langue

hold tongue fr.jpg

Il y avait une fois, huit bons amis qui cheminaient de concert. Ils avaient bien préparé leur périple, étudiant minutieusement les guides de voyage et marquant toutes les choses qu’il ne leur fallait pas manquer. Et, de stations en stations, ils profitaient des nombreuses maisons de thé et auberges raffinées qui parsemaient la route.

Un soir, après s’être baignés dans les sources chaudes de leur auberge, ils se réunirent dans la suite que tous partageaient.

Les servantes finissaient de préparer les chambres pour la nuit, filant silencieuses dans les longs corridors. Les voyageurs hélèrent joyeusement l’une d’elle et dirent:

– Ce soir, nous célébrons notre amitié ! S’il te plait, ramène nous quelque chose à boire ! Lire la suite

Conte japonais #50 – Œil pour œil

eye for eye fr.jpg

Il y avait une fois, dans la vieille ville d’Edo, un homme appelé Denshi qui tenait un petit cirque.

Il présentait bien des numéros, de chiens acrobates aux simples tours de magie, pourtant le public se faisait de plus en plus rare chaque jour.

Un soir, devant sa hutte, il surprit deux jeunes hommes pleins d’entrain en train de discuter:

– Tu as entendu parler de la nouvelle maison hantée ? On dit que c’est un sacré musée de horreurs : ils ont même un fantôme ! Allons-y je suis sûr qu’on va adorer ! Lire la suite

Conte japonais #48 – A la vie, à la mort

best friends forever fr.jpg

Il y avait une fois, dans un village isolé dans les montagnes, deux hommes appelés Rokuro et Shichiro qui étaient inséparables depuis leur enfance.

Leurs maisons était si loin de tout et leurs terres si désolées que tous deux avaient bien du mal à joindre les deux bouts. Tous les jours, ils travaillaient côte à côte dans leurs champs escarpés, et s’en retournaient chez eux cassés et fourbus. Lire la suite

Conte japonais #43 – Mélodie Fantôme

ghost song fr.jpg

Il y a bien longtemps dans la ville de Kyoto, l’empereur possédait un extraordinaire luth biwa. Appelé Genjo, le très vieil instrument avait été transmis de générations en générations depuis les temps immémoriaux. Fait du plus beau bois sombre, son col fin s’élançait vers le ciel tel une grue gracieuse.

Renommé pour sa voix claire, Genjo était l’un des plus fabuleux trésors de la cour. Seul l’empereur avait le droit d’y toucher, et bien peu pouvaient se vanter d’avoir entendu son chant car l’homme n’était pas très bon musicien.

La plupart du temps, le luth demeurait sous bonne garde au coeur du palais, reposant dans un coffre de bois précieux empli des plus fines soies.

Lire la suite

Conte japonais #30 – La cloche de Mugen

mugen-fr

Il y avait une fois, une petite ville du nom de Mugen où se dressait un temple célèbre. C’était une vénérable institution et ses moines étaient très fiers… mais aussi hautains et arrogants.

Un jour, le bruit parvint à leurs oreilles qu’un temple lointain avait béni une belle cloche flambant neuve. L’un des moines s’emporta :

– Notre temple est le plus beau à des lieues à la ronde. Nous ne pouvons laisser ce ridicule petit sanctuaire nous surpasser ! Nous devons avoir la plus magnifique cloche !

Lire la suite