Conte japonais #43 – Mélodie Fantôme

ghost song fr.jpg

Il y a bien longtemps dans la ville de Kyoto, l’empereur possédait un extraordinaire luth biwa. Appelé Genjo, le très vieil instrument avait été transmis de générations en générations depuis les temps immémoriaux. Fait du plus beau bois sombre, son col fin s’élançait vers le ciel tel une grue gracieuse.

Renommé pour sa voix claire, Genjo était l’un des plus fabuleux trésors de la cour. Seul l’empereur avait le droit d’y toucher, et bien peu pouvaient se vanter d’avoir entendu son chant car l’homme n’était pas très bon musicien.

La plupart du temps, le luth demeurait sous bonne garde au coeur du palais, reposant dans un coffre de bois précieux empli des plus fines soies.

Lire la suite

Conte japonais #42 – Crin d’encre

inky mane fr.jpg

Il y avait une fois, un temple tranquille qui se dressait près de douces collines et de rizières dorées. Ses moines étaient des gens simples, très pieux et durs à la tâches, que tous les fermiers admiraient.

Parmi eux, vivait un jeune garçon du nom d’Hachiro. Tout petit et toujours un peu dans la lune, il avait été amené aux temple par ses parents pauvres.

Comme tous les enfants, Hachiro n’avait pas beaucoup d’intérêt pour les prières quotidiennes, les leçons assommantes et les longues méditations. En fait, il n’avait qu’une seule passion : il adorait peindre.

Lire la suite

Conte japonais #41 – Une queue de renard

fox tail fr

Il y avait une fois un renard malicieux qui vivait près d’un petit hameau. Il hantait les bois le jour, et descendait au village le soir tombé, prenant le plus grand des plaisirs à tourmenter fermiers et bûcherons.

Il ne cessait de voler leur nourriture et cacher leurs outils… quand il ne terrifiait pas les jeunes enfants en murmurant d’étranges choses dans l’obscurité. Bien souvent, des cris d’épouvantes résonnaient dans la nuit. Et le rire du renard retentissait :

– Allons, ne le prend pas mal petit ! Ce n’était qu’une blague ! Lire la suite

Conte japonais #40 – Une main agile

nimble hand fr.jpg

Il y avait une fois, un vieux temple vénérable surplombait une rivière impétueuse. Des gens venus de toute la province s’y rendaient pour prier, espérant de tout leur coeur avoir la chance de rencontrer le grand prêtre.

A la tête des moines depuis bien des années, c’était un homme fort révéré, célèbre pour sa droiture morale. Inébranlable, il n’absolvait ses ouailles que lorsque leurs regrets étaient absolument sincères.

Cependant, sous son visage austère et son attitude sévère, le grand prêtre avait bon coeur et il était toujours prêt à guider les âmes perdues sur le chemin de la rédemption. Lire la suite

Conte japonais #39 – L’Esprit de la Lune

moon spirit fr

Il y a bien longtemps, la lune était habitée par un esprit divin. Superbe et brillant comme le plus pur de joyaux, c’était pourtant une créature bien solitaire. Haut dans son refuge, un monde fait de pierres d’argent et de silence limpide, l’esprit désirait ardemment un compagnon.

Loin au dessous de lui, la terre fourmillait de vie. Chaque fois que l’esprit baissait les yeux il voyait humains et animaux, explorant les plus hautes montagnes, domptant les mers les plus profondes. Forêts et grottes, rivages et champs, partout les mortels prospéraient.

Lire la suite

Conte Japonais #38 – Comme cheval et daim

horse and deer fr.jpg

Il y avait une fois, une jeune mariée et sa belle-mère qui vivaient sous le même toit. Les deux femmes avaient du caractère mais aussi l’esprit… et la langue agile.

Depuis que la jeune femme avait épousé son fils et emménagé avec eux, la belle-mère ne cessait de grogner, grommelant dans sa barbe que les jours étaient bien plus heureux avant son arrivée.

Sans se démonter, sa bru lui répondait toujours du tac au tac, soulignant une fausse déférence combien sa nouvelle mère était âgée ou à quel point elle devait à présent se sentir fatiguée et inutile. Lire la suite

Conte japonais #37 – La chouette et le corbeau

owl crow fr.jpg

Il y a très, très longtemps, tous les oiseaux étaient blancs. Aigle et faucon, héron et pluvier, coq et canard, chacun avaient un plumage semblable la plus pure des neiges.

– Tout cela est d’un ennui !

Perchée haut dans un cerisier, une petite chouette se lamentait.

– Tout autour de nous, le monde déploie ses couleurs. Et nous pauvres oiseaux, sommes si… tristes.  Donnez mois des verts vifs ! Des bleus brillants ! Des jaunes soleil ! Je me demande d’où viennent toutes ces couleurs…

Lire la suite

Conte japonais #36 – En attendant le Printemps

waitin spring fr

Il y avait une fois, un village niché profondément au coeur du pays des neiges. C’était une terre lointaine, bien loin de la douce vie à la capitale. Ensevelis pendant de longs mois d’Hiver, ses habitants étaient connus pour être durs à la tâche, têtus et résistants.

Encerclés par des murs de neige, les villageois mettaient parfois le nez dehors, bravant le blizzard emmitouflés dans leurs lourds manteaux et bottes faits de pailles. Mais la plupart du temps, ils passaient leurs journées chez eux à s’occuper des corvées quotidiennes. Ils tissaient et cousaient des vêtements, sculptaient et aiguisaient des outils, prenaient soin de leurs bêtes et patientaient. Patientaient encore et encore.

Lire la suite

Conte japonais #35 – Les bandits de Suzuka

suzuka fr

Il y avait une fois une route très connue qui serpentait à travers le Japon. Coupant rizières et douces collines, forêts profondes et pics abrupts, elle reliait la grande ville d’Edo à la charmante Kyoto. Et tous les jours, une foule de gens l’empruntaient, gagnant relais après relais.

L’une de ces étapes se dressait près du col escarpé de Suzuka. C’était une halte redoutée de tous. Haut dans les montagnes, la région n’était que roches arides et arbres fantomatiques.  Mais surtout, chacun savait qu’elle abritait un repaire de bandits.

Lire la suite

Conte japonais #34 – Le Pont de l’Ogre

oni bridge fr.jpg

Il y avait une fois un petit village qui se dressait près d’une rivière immense.

Ses eaux traîtresses n’étaient que rapides et tourbillons, prêts à happer les nageurs imprudents assez téméraires pour tenter la traversée.

Le guet le plus proche se trouvait à des kilomètres de là et les villageois devaient marcher et marcher encore pour atteindre l’autre rive.

Bien des fois, ils avaient tenté de bâtir un pont. Mais la rivière tumultueuse les en empêchaient toujours, débordant à chaque tempête. Chacun de leurs ponts avait été balayé par les eaux furieuses.

Lire la suite