Conte japonais #35 – Les bandits de Suzuka

suzuka fr

Il y avait une fois une route très connue qui serpentait à travers le Japon. Coupant rizières et douces collines, forêts profondes et pics abrupts, elle reliait la grande ville d’Edo à la charmante Kyoto. Et tous les jours, une foule de gens l’empruntaient, gagnant relais après relais.

L’une de ces étapes se dressait près du col escarpé de Suzuka. C’était une halte redoutée de tous. Haut dans les montagnes, la région n’était que roches arides et arbres fantomatiques.  Mais surtout, chacun savait qu’elle abritait un repaire de bandits.

Lire la suite

Conte japonais #34 – Le Pont de l’Ogre

oni bridge fr.jpg

Il y avait une fois un petit village qui se dressait près d’une rivière immense.

Ses eaux traîtresses n’étaient que rapides et tourbillons, prêts à happer les nageurs imprudents assez téméraires pour tenter la traversée.

Le guet le plus proche se trouvait à des kilomètres de là et les villageois devaient marcher et marcher encore pour atteindre l’autre rive.

Bien des fois, ils avaient tenté de bâtir un pont. Mais la rivière tumultueuse les en empêchaient toujours, débordant à chaque tempête. Chacun de leurs ponts avait été balayé par les eaux furieuses.

Lire la suite

Conte japonais #33 – La voie du chat

cat path fr.jpg

Il y avait une fois, un jeune samouraï qui étudiait dans une très célèbre école d’escrime. L’institution, vieille et vénérable, était reconnue pour avoir formé de nombreux samouraïs de renom au fil des années.

Le garçon, Kenichi, était un élève prometteur, humble, patient et appliqué. Tous les jours, il se levait avant l’aube et travaillait dur, espérant qu’un jour lui aussi deviendrait un expert dans l’art du sabre.

Sous la pluie battante ou dans la chaleur étouffante, il s’entraînait et s’entraînait, peaufinant ses enchaînements et aiguisant son esprit pour atteindre une pure perfection.

Lire la suite

Conte japonais #32 – La fileuse et le tanuki

spinner-tanuki-fr

Il y avait une fois un couple de bûcherons qui passaient toute la belle saison haut, haut dans les montagnes.

L’homme travaillait dur toute la journée, coupant les arbres et brûlant le bois pour en faire du charbon. Et sa femme elle s’asseyait scrupuleusement devant son rouet, ses doigts agiles enroulant des heures durant de long fils brillants.

Tous les jours, dès que l’homme disparaissait dans la forêt, un tanuki venait fureter dans le camp. A la recherche de nourriture, la bête reniflait à droite à gauche, fouinant dans les affaires des bûcherons.

Lire la suite

Conte Japonais #31 – Un chaton grognon

kitten-grumpy-fr

Il y avait une fois un marchand très prospère qui tenait une épicerie dans la vieille ville d’Edo. Des centaines et des centaines de sacs et de caisses  s’amoncelaient du sol au plafond. L’endroit était toujours bondé, et de nombreux employés qui naviguaient gaiement entre les clients.

L’homme possédait une belle chatte calico dont il prenait grand soin, certain qu’il devait toute sa bonne fortune à son amie à fourrure.  Il disait à ses clients :

– N’est-elle pas le plus beau chat à la ronde ? Regardez comme elle est belle ! Approchez, approchez, venez la caresser, elle est si douce et tendre ! Oh, et avez vous vu ce que je viens de recevoir il s’agit de…

Et la scène se répétait encore et encore.

Lire la suite

Conte japonais #30 – La cloche de Mugen

mugen-fr

Il y avait une fois, une petite ville du nom de Mugen où se dressait un temple célèbre. C’était une vénérable institution et ses moines étaient très fiers… mais aussi hautains et arrogants.

Un jour, le bruit parvint à leurs oreilles qu’un temple lointain avait béni une belle cloche flambant neuve. L’un des moines s’emporta :

– Notre temple est le plus beau à des lieues à la ronde. Nous ne pouvons laisser ce ridicule petit sanctuaire nous surpasser ! Nous devons avoir la plus magnifique cloche !

Lire la suite

Conte japonais #29 – Une robe de plumes

feather-cloak-fr

Il y avait une fois, au plus profond du Japon, un petit village bâti près d’un lac immense. Dans ces régions reculées, faites de forêts profondes et de traîtres rochers, ce lac tranquille était une vraie bénédiction.

L’eau, claire et calme, s’étendait à perte de vue. Rien ne venait troubler ce monde serein, fait de bleus et de gris, si ce n’était le vol régulier des oiseaux et la nage nonchalante des poissons.

Le petit village abritait une communauté de pêcheurs. Tous se levaient bien avant l’aube pour préparer leurs nasses et leurs filets. Et juste avant le point du jour, leurs barques silencieuses glissaient sans effort sur le lac, guettant leurs proies.

Lire la suite

Conte japonais #28 – Le chat du charpentier

carpenter-cat-fr

Il y avait une fois, un charpentier qui vivait près du temple de Kanda Myojin, dans la vieille ville d’Edo.

Le pauvre homme avait perdu sa femme bien jeune mais ne s’était jamais remarié. C’était un être mélancolique mais doux que tous ses voisins appréciaient.

Le charpentier avait pour seul compagnon une chatte écaille de tortue qu’il avait recueillie alors qu’elle était encore un chaton.

Lire la suite

Conte japonais #27 – Une épouse de papier

paper-bride-fr

Il y avait une fois, une vieille femme et son petit fils qui vivaient à Edo dans une pauvre maison.

Le jeune homme était un paresseux qui ne mettait jamais la main à la pâte. Sa grand mère devait s’occuper de tout alors que lui passait ses journées à boire et parier à la maison de jeu voisine.

La vieille dame courait tout le jour, faisant la cuisine ou la lessive pour de riches maisons. Elle partait à l’aube pour ne rentrer qu’à la nuit tombée, fourbue.

Lire la suite

Conte Japonais #26 – L’année du Coq

rooster-year-fr

Il y avait une fois un petit village où deux fermettes se dressaient côte à côte.

L’une était habitée par une fermier que l’on appelait Tora-san. C’était un chasseur né et un homme très travailleur, à la voix tonnante et aux larges mains calleuses. Ses champs étaient toujours nets tout comme sa maison de bois.

L’autre ferme abritait un homme étrange que tous surnommaient Tori-san. Dégingandé, toujours un peu dans la lune, le voisin de Tora-san n’était pas vraiment un bon fermier. Ses champs étaient toujours pleins d’herbes folles et sa maison un peu poussiéreuse.

Lire la suite