Conte japonais #56 – Cordes de soie

silken strings fr.jpg

Il y avait une fois, près d’un village isolé, un vieux temple que chacun croyait hanté.

C’était un bel endroit, calme et paisible. Bien que depuis longtemps abandonné, ses planches de bois polis brillaient encore chaleureusement au soleil, et ses lanternes de bronzes demeuraient épargnées par la mousse.

Pourtant, par un mystère insondable, toute personne qui s’y rendait disparaissait. Paysans, bûcherons et simples voyageurs qui foulaient les terres du temple finissaient tout simplement par se volatiliser, et ne réapparaissaient plus jamais.

Lire la suite

Publicités

Conte japonais #42 – Crin d’encre

inky mane fr.jpg

Il y avait une fois, un temple tranquille qui se dressait près de douces collines et de rizières dorées. Ses moines étaient des gens simples, très pieux et durs à la tâches, que tous les fermiers admiraient.

Parmi eux, vivait un jeune garçon du nom d’Hachiro. Tout petit et toujours un peu dans la lune, il avait été amené aux temple par ses parents pauvres.

Comme tous les enfants, Hachiro n’avait pas beaucoup d’intérêt pour les prières quotidiennes, les leçons assommantes et les longues méditations. En fait, il n’avait qu’une seule passion : il adorait peindre.

Lire la suite

Conte japonais #40 – Une main agile

nimble hand fr.jpg

Il y avait une fois, un vieux temple vénérable surplombait une rivière impétueuse. Des gens venus de toute la province s’y rendaient pour prier, espérant de tout leur coeur avoir la chance de rencontrer le grand prêtre.

A la tête des moines depuis bien des années, c’était un homme fort révéré, célèbre pour sa droiture morale. Inébranlable, il n’absolvait ses ouailles que lorsque leurs regrets étaient absolument sincères.

Cependant, sous son visage austère et son attitude sévère, le grand prêtre avait bon coeur et il était toujours prêt à guider les âmes perdues sur le chemin de la rédemption. Lire la suite

Conte japonais #23 – Le loup dormant

sleeping-wolf-fr

Il y avait une fois, un moine qui vivait dans la montagne décida qu’il était temps de partir en pèlerinage pour un temple lointain. Il réunit ses maigres possessions dans un baluchon et prit la route sans plus tarder, traversant champs et vallées jusqu’à ce qu’il atteigne une grande forêt.

C’était un endroit stupéfiant, magnifique et sauvage. Un petit sentier traversait ces bois, seule marque de la présence de l’homme en ces lieux reculés. Les arbres immenses étendaient leurs ramages, transformant la brillante lumière du jour en un étrange crépuscule. Le moine rassembla son courage et continua sa route.

Lire la suite