Hemlock grove – Brian McGreevy

Je remercie les éditions Super8 pour m’avoir envoyé ce roman 😉


hemlock grove.png

Dans les bois d’Hemlock Grove, non loin de l’aciérie abandonnée, le corps mutilé d’une jeune fille vient d’être retrouvé. La chasse est lancée. Mais au sein de la communauté, l’angoisse monte: ce meurtre est-il l’œuvre d’un homme ou d’un animal ? Certains en savent en tout cas bien plus qu’ils ne veulent l’admettre.

C’est le cas de Peter Rumancek, jeune gitan qui a raconté aux élèves du lycée qu’il était un loup-garou. Ou de Roman Godfrey, héritier plein aux as au complexe de supériorité pathologique.

Alors que les meurtres s’enchainent, réalité et fantasmes se brouillent : et si la bête n’était pas celle que l’on croit ?


L’avis du Tanuki : paws 4


hufflepuff-small.png

Ce livre fait partie du challenge Coupe des 4 Maisons.

Objet Le Survivant :
un livre dont les chapitres ont des titres

Lire la suite

Publicités

A la grâce des hommes – Hannah Kent

grace des hommes.jpg

Islande, 1829. Agnes Magnúsdóttir est condamnée à mort pour l’assassinat de son amant. En attendant que la sentence soit exécutée, elle est placée en résidence surveillée à la ferme des Jonsson.

Horrifiés à l’idée d’héberger une criminelle, les membres de la famille évitent tout contact avec Agnes, qui leur inspire peur et dégoût. Seul le révérend Toti tente de la comprendre.

Alors que les mois passent, contraints de partager de travailler côte à côte cette terre gelée et hostile, les fermiers se laissent peu à peu apprivoiser par la condamnée.

Encouragée par le pasteur, Agnes livre peu à peu le récit de sa vie et des semaines qui ont conduit au drame, laissant entrevoir une toute autre vérité – sa vérité.


L’avis du Tanuki : paws 4


hufflepuff-small.png

Ce livre fait partie du challenge Coupe des 4 Maisons et concourt fièrement pour Poufsouffle.

Objet Portoloin : un livre qui ne se passe ni en France, ni aux USA, ni en Angleterre

Lire la suite

Conte japonais #18 – La sorcière renarde

fow-witch-fr

Il y avait une fois, dans un quartier paisible de la vieille Edo, une famille de marchands prospère qui avait fait fortune en vendant des soieries.

Ils habitaient une belle maison de bois, à la devanture accueillante où se pressait toujours une foule de clients venus choisir leur prochain kimono. A l’arrière, les autres pièces étaient toutes confortables, décorées avec goût des belles portes coulissantes et toujours pavées de tatami neufs.

Une seule chose manquait à leur bonheur : malgré leur fortune, leur fils unique, Takahiro, était toujours célibataire. C’était un jeune homme difficile, qui trouvait toujours quelque chose à redire lorsque ses parents lui présentaient une jeune fille :

– Celle ci est trop maigre, celle-là stupide, et elle d’un ennui. Oh Mère, la femme parfaite existe je le sais ! je dois juste être patient !

Lire la suite