[Carnet d’Écosse #3] Hébrides intérieures : les îles de Mull et d’Iona

Ce matin, Oban est nichée dans la brume. Tout autour du ferry qui nous emmène vers l’île de Mull, le monde entier est gris. Cotonneux pour le brouillard épais, profond pour les îles qu’on entraperçoit ça et là. Et métallisé et froid pour l’océan, lisse comme une lame.

Soudain, quelques éclats d’obsidienne troue la surface calme de l’eau. Des marsouins nous accompagnent sur quelques mètres puis disparaissent à nouveau dans les profondeurs. Plus loin, je distingue d’autres éclats bardés de bandes blanches, probablement des dauphins communs. Et je ne n’arrive pas à me sortir cette chanson de la tête :

Lire la suite