Japanese tale #43 – Ghost Song

ghost song.jpg

A long time ago in the city of Kyoto, the emperor owned an amazing biwa lute. Named Genjo, the antique instrument had been passed on from generations to generations since ancient times. Made of the smoothest dark wood, its neck rose thin and tall like a graceful crane.

Renowned for its clear voice, Genjo was one of the most fabulous treasures of the court. None but the emperor had the right to play it, and very few had had the chance to hear it sing for the man was not a keen music player.

Most of the time, the lute rested well guarded deep in the heart of the palace, nestled among the finest silks in a precious wooden chest.

Lire la suite

Publicités

Conte japonais #43 – Mélodie Fantôme

ghost song fr.jpg

Il y a bien longtemps dans la ville de Kyoto, l’empereur possédait un extraordinaire luth biwa. Appelé Genjo, le très vieil instrument avait été transmis de générations en générations depuis les temps immémoriaux. Fait du plus beau bois sombre, son col fin s’élançait vers le ciel tel une grue gracieuse.

Renommé pour sa voix claire, Genjo était l’un des plus fabuleux trésors de la cour. Seul l’empereur avait le droit d’y toucher, et bien peu pouvaient se vanter d’avoir entendu son chant car l’homme n’était pas très bon musicien.

La plupart du temps, le luth demeurait sous bonne garde au coeur du palais, reposant dans un coffre de bois précieux empli des plus fines soies.

Lire la suite