The Essex Serpent – Sarah Perry

Lu en VO, ce roman est également paru en français : Le Serpent de l’Essex


essex serpent.jpg

Angleterre, fin du XIXe siècle.

Cora Seaborne, jeune veuve férue de paléontologie, quitte Londres avec son fils Francis et Martha sa domestique pour s’installer dans l’Essex.

Elle s’intéresse à la rumeur qui met la région en émoi : un monstre marin aux allures de dragon aurait-il resurgi de l’estuaire du Blackwater ?

C’est ce que portent à croire la mystérieuse disparition d’un homme à la veille du nouvel an, puis celle de la fille d’un batelier du village.

Dans un cadre gothique marqué par une brume traversée d’étranges lumières, Cora Seaborne repousse pas à pas les limites de son esprit et construit sa liberté de femme.


L’avis du Tanuki : paws 3


hufflepuff-small.png

Ce livre fait partie du challenge Coupe des 4 Maisons.

Objet Suédois à museau court :
un livre avec une couverture chargée / avec beaucoup de détails


Femmes corsetées tant par leurs vêtements que par des conventions sociales étouffantes, hameaux mélancoliques vivant au rythme des mouettes, Londres tentaculaire, mais aussi tuberculeux et science triomphante : ah que le roman victorien m’avait manqué !

Cora Seaborne sort d’un mariage bien peu heureux. Et, au mépris des convenances, celle ci compte bien gouter les joies de son tout récent veuvage ! Flanquée de son fils autiste et de sa très fidèle Martha, la voilà débarquant dans le petit bourg d’Aldwinter décidée à marcher sur les traces de son idole Mary Anning (nb: lisez Prodigieuses créatures de Tracy Chevalier !).

Ne vous fiez pas aux résumés qui mettent en avant une romance entre Cora et le pasteur du coin, William Ransom – leur relation charnelle est anecdotique et bien loin d’être guimauve. Le Serpent de l’Essex a plutôt le mérite de présenter via une galerie de personnages tous plus colorés les uns que les autres, photographie d’une Angleterre victorienne tiraillée entre obscurantisme et âge de la raison.

Il y a Cora la scientifique amatrice jamais tant à sa place que sur les chemins boueux, son médecin adepte de cette nouvelle science appelée l’hypnose, Martha la domestique à la conscience sociale aiguë. Mais aussi la foi inébranlable du pasteur, les manies et visions de son épouse consumée à petit feu par la phtisie. Et bien sûr, le mystère que pose ce fameux monstre qui hante la région.

Mythe ou réalité ? Sarah Perry ne prend jamais son lecteur par la main et laisse la porte ouverte tant aux interprétations rationnelles qu’aux rêveries. Et si sa plume travaillée (parfois même trop alambiquée pour moi) déconcerte, reste que ce roman porte un très beau portrait de femme perdue dans un monde qui ne lui convient guère.


TL : DR

Merveilleux fossiles alignés sagement dans des cabinets de curiosité, vieilles églises sur la lande, et dragon rodant dans la campagne, suivez Cora à la recherche du serpent de L’Essex… et d’elle même si :

  • Vous souhaitez lire une approche moderne du roman victorien
  • Vous cherchez un portrait de femme réaliste et pas nian nian
  • Vous aimez les romans ciselés qui ne se livrent pas clefs en mains

The Essex Serpent, de Sarah Perry – éditions Serpent’s Tail – 448 pages – ISBN 9781781255452

Publicités

11 réflexions sur “The Essex Serpent – Sarah Perry

    • Tanuki no Monogatari dit :

      Tout à fait ! Je ne sais pas si c’est parce que j’étais fatiguée ou si parce que l’auteur a tenté d’imiter le style XIXème, mais j’ai parfois du relire certains passages ^^;
      Le roman aurait aussi gagné à être plus explicite par moments – mais pour le coup c’est un jugement très personnel 🙂

      Aimé par 1 personne

  1. Lup Appassionata dit :

    Le charme attractif du roman victorien me fait toujours de l’effet, surtout avec une si jolie couverture. Ah, pauvre de moi 🙂
    Et traduit en français en plus… c’est décidément mon jour de chance !
    Merci à toi pour cette épatante découverte 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s