La malédiction du Norfolk – Karen Maitland

Lu en LC avec Lup’appasionata (retrouvez sa chronique ici) – la pauvre, on aurait du choisir un autre roman ^^;


malediction orfolk.jpg

Angleterre, 1208. Le roi Jean refuse de se soumettre à l’autorité du pape. Les églises ferment, les prêtres fuient, et plus personne ne peut donner les saints sacrements.

Mais en ces temps de sorcellerie, il existe plusieurs façons de sauver une âme. Et c’est ainsi qu’une jeune paysanne, Elena, est appelée au service du seigneur de Gastmere, dans le comté de Norfolk.

Là, on l’oblige à s’adonner à un étrange rituel, celui des « mangeurs de péchés », consistant, en l’absence d’extrême-onction, à prendre sur sa conscience tous les péchés non expiés d’un mourant.

Cette cérémonie va être le début d’une véritable descente aux enfers pour la jeune fille qui se retrouve bientôt accusée de meurtre. Et son cauchemar ne fait que commencer.


L’avis du Tanuki : paws 2


hufflepuff-small.png

Ce livre fait partie du challenge Coupe des 4 Maisons.

Objet Filet du diable :
un livre que vous pensiez aimer mais qui est une déception


Oyez, oyez braves gens ! Souvenez vous, j’ai découvert avec fascination cet Automne Karen Maitland et son Moyen Age réaliste et complexe. La compagnie des menteurs et Les âges sombres m’avaient franchement emballée, du coup, j’ai embarqué Lupa avec moi à la découverte de son troisième roman… Raté !

Le principal défaut de ce roman, c’est que l’auteur s’attache tout du long à nous faire suivre les pas d’un personnage dont on se contrefout royalement. Si si, Elena aurait pu être un être profond, avec toutes ses histoires de malédiction sanglante et de magie noire, de cauchemars, et de meurtres divers et variés.

Mais voilà, Elena est une cruche, une vraie de vraie. Et que ça pleurniche, et que ça lève des yeux mouillés dès qu’on lui parle un peu trop fort, et que ça joue les vierges effarouchées (en vivant dans un lupanar, c’est quand même un poil compliqué), et que ça fronce le nez pour un rien.

C’est simple, Lupa et moi nous sommes demandé plus d’une fois où Maitland allait avec ce personnage. SPOILER : nulle part (voilà voilà). Pas de sombre secret, pas d’évolution de caractère, une tension dramatique frisant le néant.

Quel gros gâchis.

Car du coup, l’arc narratif d’Elena étouffe complétement ce qui aurait pu être une histoire grandiose. Pensez donc : l’interdit proclamé par le Pape condamne de fait toute la population d’Angleterre a errer dans les limbes sans pouvoir jamais atteindre le paradis. Grosse ambiance dans les chaumières donc. Le roman évoque ici et là cette terreur qui plane sur l’âme des croyants mais ne creuse jamais son sujet.

Idem côté croisades qui battent alors leur plein : le personnage de Raffe l’Intendant, ancien croisé avec un lourd secret, avait un potentiel énorme. Mais rien nada que tchi : de façon totalement incompréhensible, il n’a d’yeux que pour Elena la paysanne mal dégrossie. Une passion jamais expliquée  qui donne envie de s’arracher les cheveux !

Alors que reste-t-il pour sauver ce livre ? L’écriture de l’auteur est toujours aussi agréable et fluide, et le travail sur le contexte historique (le conflit France-Angleterre par exemple) est réel et bien amené. On retrouve bien ici et là tout la méticulosité qui m’avait fait aimé les premiers livres de Maitland.

Et, si les sorcières ne servent à rien par concocter les trucs peu ragoutants, j’ai vraiment adoré les inter chapitres. Cet « herbier de la mandragore » présente une plante, un animal etc différent à chaque fois, et c’est une mine d’or sur le folklore au Moyen Age. Clairement, c’est bien tout ce que je retiendrais de ce roman mal ficelé et si mal mené !


TL : DR

Malheurs, que de malheurs s’abattent sur cette pauvre petite chérie d’Elena ! Vous aussi suivez les pas de la candide donzelle si :

  • Vous aimez le Moyen Age façon Mireille Calmel ou Ken Follett
  • Vous cherchez un roman « moyen âgesque » facile à lire et pas prise de tête
  • Vous voulez découvrir quelques superstitions et folklore (Vive l’herbier de la mandragore !!!)

La malédiction du Norfolk, de Karen Maitland – éditions Pocket – 768 pages – ISBN 9782266257602

Publicités

11 réflexions sur “La malédiction du Norfolk – Karen Maitland

  1. Adlyn dit :

    Ahahah ! Comme je comprends ton exaspération face à l’héroïne : typiquement le genre de personnage qui mettrait ma patience à rude épreuve également. Je crois que je vais suivre ton conseil à découvrir l’auteure à travers un autre de ses romans ^^

    Aimé par 1 personne

  2. Lup Appassionata dit :

    Bien résumé, c’est tellement ça !!! Elena va nous maudire… mais avec elle, on ne risque pas grand chose ^^ On l’a juste rhabillée pour les 50 prochains hivers, c’est plutôt charitable de notre part 😀
    Bon, la pioche n’était pas bonne ce coup-ci, mais je suis ravie de ce moment partagé, et espère que nous aurons la main plus heureuse pour une prochaine LC 😉 Bisous !

    Aimé par 1 personne

  3. Maned Wolf dit :

    Oh whaou, je me demande comment c’est possible de se planter à ce point avec un pitch aussi cool ! Juste en lisant le résumé, j’avais vraiment l’impression que l’histoire serait dingue… Comme quoi, écrire des personnages c’est tout un art et ça peut vraiment ruiner une bonne histoire ^^’ Je lirai quand même « La compagnie des menteurs », il me fait trop envie ! 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Tanuki no Monogatari dit :

      On s’est posé la même question tout le long du bouquin !
      Dis toi : ça commence par une scène d’intro glaçante avec une sorcière qui finit brûlée mais dont la fille survit et promet de se venger. Et en fait, non pas de réelle utilité, un croise la fille adulte à un moment et basta. Et TOUT est comme ça c’est exaspérant.

      La compagnie des menteurs est génial par contre, j’ai hâte que tu le découvres 😀

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s