[Cycle] Les Enfants de la terre (t1 à 6)

aka un long contre rendu d’une lecture commune d’anthologie faite dans la douleur joie avec Déjeuner sous la pluie \o/ Vous pouvez retrouver sa chronique ici


Il y a 35 000 ans, une longue période glaciaire s’achève et la Terre commence à se réchauffer. L’homme s’est peu à peu dégagé de la bête et il apparaît à peu près tel qu’il est aujourd’hui. Il connaît l’outil, le feu, le vêtement. Il fabrique des armes pour chasser, aménage des grottes pour s’abriter. Dans le chaos de la nature, il est parvenu à créer un peu d’harmonie.

En ces premiers temps du monde, Ayla, une fillette de cinq ans, échappe à un tremblement de terre et se sort des griffes d’un lion pour se réfugier auprès d’un clan étranger. On l’adopte. Mais très vite, les gestes et les paroles d’Ayla commencent à susciter étonnement et inquiétude.


Cette série romanesque se compose de 6 tomes (vous pouvez trouver les résumés détaillés de chacun sur wiki) : Le Clan de l’Ours des Cavernes  // La Vallée des chevaux  // Les Chasseurs de mammouths  // Le Grand Voyage  // Les Refuges de pierre  // Le Pays des Grottes Sacrées


L’avis du Tanuki :

paws 4 pour les trois premiers tomes
mais paws 2 pour les suivants


hufflepuff-small.png

Ce livre fait partie du challenge Coupe des 4 Maisons.

Objets – Niffleur : le 1er tome d’une saga / Animagus : un livre dont le titre comporte le nom d’ un animal existant / Cognards : lire deux livres différents d’un même auteur / Ford Anglia volante : un livre de type roadtrip / Sombral : un livre que vous commencez avec des préjugés


Disclaimer : vous êtes prévenus cette chronique ne va pas être impartiale. Genre du tout. Ah oui, je vais aussi spoiler comme une sauvage donc gare à vous 😉

Je ne me souviens même pas comment j’ai découvert ce cycle préhistorico-romantique. Je suppose qu’on a du m’offrir le premier tome à un moment ou un autre. En tout cas ce qui est sûr, c’est que Les enfants de la terre ont trôné fort longtemps dans ma bibliothèque, au côté des Ramses Christian Jacques et autres Marcel Pagnol.

3615 rebel.gif

(3615 je suis une rebelle)

C’est à ces romans que je dois mes premières connaissances en botanique (la saponaire! la sauge! la datura!). Et je crois sans trop me tromper qu’il s’agit des premiers livres avec des scènes de olé-olé détaillées que j’ai lu (en tout cas dont je me souvienne xD).

Car évoquons tout de suite le mammouth dans la pièce : je pense qu’une grande partie de la popularité de cette série repose sur ses scènes harlequinesques niaiseuses sensuuuelles entre l’héroïne Ayla et Jondalar dit Jonjon-le-merveilleux (je pose ça là, on y reviendra après).

Bon je vais pas vous mentir, moi à 10-12 ans ce que j’aimais dans ces livres, c’était surtout les grands espaces, les trip chamaniques, l’Histoire pas le bout de la lorgnette (domestication du chien, premiers villages, rites funéraires etc) et surtout le fait de suivre une héroïne de l’enfance à ses premiers pas de femme. Car Ayla, c’est peut être la reine des Mary Sue, mais bon dieu qu’elle envoie du pâté dans les 3 premiers tomes !

Et que je te défie l’autorité façon désobéissance civile à la Gandhi, et que j’apprends à survivre toute seule comme une grande. Le tout en gardant toujours une fraicheur et une candeur absolument désarmante. Et en apprivoisant au passage un lion des cavernes aussi, non parce que bon, ça sert toujours un lion des cavernes non ?

lion caverne taille.jpg

(Minou minou minou)

Avec le recul, côté réalité historique Les enfants de la terre a pris un sacré coup dans l’aile avec les découvertes qui ont eu lieu ces 20 dernières années. Mais hé le premier tome est paru en France en 1980 ! Imaginez deux secondes : pour la première fois, un roman présentait les néandertaliens comme des êtres sensibles.

Car on va pas se mentir, quand à l’école on m’avait parlé des hommes de Neandertal, on m’avait dépeint des espèces de gros rustres à peine humains (un cliché pourtant démenti). Alors quelle surprise de rencontrer Isa la guériseuse ou Creb le sage (#parents de l’année), montrant à de nombreuses reprises plus d’altruisme que leurs cousins les Homo erectus.

Cependant, tout n’est pas merveilleux dans la peinture que J.M. Auel fait de « sa » préhistoire. Car malgré tout sa bonne volonté côté recherches historiques, l’auteure est une américaine blanche et de bonne famille… et ça se sent. Jusque dans ses fantasmes.

Faites entrer Jondalar, l’archétype du mâle-alpha™

jonjon

(on trouve des gif merveilleux sur tumblr)

Déjeuner sous pluie l’a parfaitement résumé durant notre LC : Jonjon est blond, grand et baisable. Voilà c’est à peu près tout.

On pourrait en rire si monsieur n’avait pas comme principal fil scénaristique d’avoir honte/ d’être jaloux d’Ayla pendant tout le cycle. Ce qu’il fait qu’il fout sa merde des tomes 2 à 6, la plupart du temps sans raison aucune. Pauvre Ayla, à partir du moment où l’amour de sa vie entre dans la danse, oublié la jeune fille courageuse et indépendante : elle ne verra son destin que par le prisme de Jondalar.

Je me souviens qu’à mes premières lectures, je sautais tout les POV de Jonjon car ils m’abrutissaient tant ce mec n’a aucune substance ni compétences à part être bon au pieu (son principal talent est de savoir déniaiser les jeunes filles. Si si je vous jure, l’homo erectus n’aura jamais aussi bien porté son nom !).

En relisant le bouzin rien n’a changé. Ah si, maintenant il m’insupporte même carrément tellement c’est un personnage supposé être charismatique – mais qui est en fait à la fois creux et toxique…

pffff.gif

(Le féminisme ? une relation équilibrée ? kékécé connait pas)

Le Pompon sur la pomponette étant sans conteste le tome 3. Où Ayla plante de façon incompréhensible Ranec son amoureux d’alors (le gendre idéal™ drôle et respectueux) le jour de leur mariage pour suivre Jonjon qui a enfin décidé qu’en fait oui il voulait bien consentir à être avec elle. POURQUOI AYLA pourquoi !??!?!

Je vous passe les détails des 3000+ pages suivantes, mais autant les 3 premiers tomes se lisent bien malgré les défauts suscités, autant les suivants sont très très longs et ennuyeux. Pour quelques bons passages par ci par là (surtout grâce au personnage de Loup qui est juste génial), Auel perd son sujet de vue et, au lieu de se concentrer sur la Préhistoire, fait du remplissage (histoire de rentabiliser son succès ?).

Du coup, elle nous assomme de vrais-faux DRAMA pseudo-romantique et de péripéties assez creuses qui se concentrent sur la relation boiteuse Jondalar-Ayla – et la mise en place du patriarcat dans la joie et l’allégresse. Promis, je n’exagère même pas, c’est la conclusion du dernier tome… parut en 2011.

jessica jones mood.gif

(no comment -_-)


TL : DR

Les enfants de la terre, c’est à mon sens l’exemple type de la série littéraire qui perd de son charme et s’auto-sape toute seule comme une grande.

Si vous voulez faire une petite virée dans la préhistoire, et vivre des aventures aux côtés d’une héroïne archétypale mais attachante, lisez les 3 premiers tomes (en sautant sans remords les POV de Jondalar dans le 2ème tome, ils n’apportent rien à l’histoire).

Le reste ? Laissez tomber, vous ne passerez pas à côté de grand chose 😉

J’envoie en tout cas un gros big up à Déjeuner sous la pluie sans qui je n’aurais jamais réussi à aller jusqu’à la dernière ligne de la dernière page de ce cycle monstrueusement long. En plus elle est drôle et on était toujours en phases sur nos ressentis c’est merveilleux.

Big up copinaute, et à bientôt pour de nouvelles aventures !

pika high five.gif


Le Clan de l’Ours des Cavernes – 544 pages – ISBN 9782266122122  //  La Vallée des chevaux – 704 pages – ISBN 9782266122139  //  Les Chasseurs de mammouths – 928 pages – ISBN 9782266267175  //  Le Grand Voyage (part1) (part2) – 544 & 448 pages – ISBN 9782266122153 & 9782266122160  //  Les Refuges de pierre (part1) (part2) – 512 & 512 pages – ISBN 9782266128872 & 9782266129701  //  Le Pays des Grottes Sacrées (part1) (part2) – 608 & 576 pages – ISBN 9782266215657 & 9782266216692

Publicités

31 réflexions sur “[Cycle] Les Enfants de la terre (t1 à 6)

  1. Maned Wolf dit :

    J’ai tellement pris de plaisir à partager cette aventure avec toi 😀 J’aurais vraiment subi si j’avais dû les lire seule, et là c’était beaucoup trop cool ^^
    Je t’ai déjà dit que ta chronique me faisait bien bien rire, et tes choix de gifs sont vraiment délicieux ! Une grande question subsiste quand même : qui est Pikachu, et qui est Evoli ? Huhu

    Aimé par 1 personne

  2. Charmant-Petit-Monstre dit :

    Ah c’est E_XCE_LLENT cette chronique ! (Jonjon le merveilleux XD). Alors moi j’ai jamais lu le machin, mais je me souviens trèèèèès bien des couvertures parce que au collège (6e ou 5e) j’avais une copine qui lisait ça à la récré et elle nous lisait à voix haute (pas trop haute non plus) les passages croustillants, ce qui nous faisais bien pouffer. Grâce à ça j’ai été assez vite déniaisée x)
    Donc non je ne le lirai pas, mais je remercie votre bravoure pour nous apporter cet incroyable compte-rendu. *clap clap*

    Aimé par 1 personne

  3. DEEDR -D'Encre et de Rêves dit :

    Merci pour ce petit retour des années en arrière, à l’époque où je découvrais les aventures de Ayla-la-meuf-badass-et-puis-finalement-non et de Jonjon le magnifique ! Je m’étais arrêtée à la fin du tome 5 (hé, quand même, je n’avais pas réalisé que j’étais allée si loin dans la saga en fait), mais cela suffit amplement pour approuver totalement ce que tu dis dans ton article, je pense 😀 Très bon compte-rendu ! ^^
    -Morgana-

    Aimé par 1 personne

    • Tanuki no Monogatari dit :

      Ca fait plaisir de voir qu’on est tant de lectrices a avoir le même avis sur cette série 🙂
      Comme toi je me suis aperçue à la relecture que je les avais en fait déjà presque tous lus – alors que passé le tome 3 je ne me souvenais de presque rien ^^;

      J'aime

Répondre à LadyButterfly Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s