Agatha – Françoise Dargent

Un grand merci aux éditions Hachette romans pour leur confiance 😀


agatha

Agatha vit seule avec sa mère dans une grande maison bien silencieuse depuis la mort de son père.

Et elle s’ennuie.

Alors elle lit. Tout ce qui lui tombe sous la main. Surtout des romans policiers. Elle lit, et elle imagine des histoires de meurtre et de disparition.

Livre après livre, rêve après rêve, elle grandit. Paris, l’Égypte : Agatha brûle de voir le monde. Elle a soif de goûter à tout ce que la vie peut lui offrir.

Plus tard, Agatha Miller prendra sa plume pour écrire. Son premier roman policier sera signé Agatha Christie.


L’avis du Tanuki : paws 3


hufflepuff-small.png

Ce livre fait partie du challenge Coupe des 4 Maisons.

Objet Journal de Jedusor :
une biographie ou une autobiographie


Ces vacances de Noël auront décidément était bien agatha-christiques ! Après une une expédition au cinéma pour (re)découvrir le Crime de l’Orient Express (version Kenneth Branagh, jolie mais fort convenue), j’ai dévoré ce petit roman biographique.

L’angle est original : plutôt que de détailler par le menu la vie tumultueuse de l’Agatha écrivaine, Françoise Dargent prend l’Histoire à rebours et s’intéresse à l’Agatha de 14 ans, une adolescente un peu rêveuse et solitaire que les carcans de la bonne société anglaise étouffent.

Les amateurs de Dowtown Abbey et autres séries oh so british ne seront pas perdus face aux règles qui régissent en ce début de siècle une bourgeoisie fière et clinquante – bien que souvent désargentée. Régates, grands diners, pensions de jeunes filles et belles épousailles, que les cours de maintien tranchent avec une Agatha remuante et franche, fan de Sherlock Holmes !

Ce roman étant plutôt axé ado, la plume est légère et fluide, et l’ambiance douce et délicieusement surannée. L’auteure traite énormément de sujets sans en avoir l’air – et c’est d’ailleurs pour moi le seul point négatif : on survole un peu trop tout et c’est dommage tant j’aurais aimé en apprendre plus sur la jeunesse d’Agatha et son époque.

Cependant cerise sur le gâteau, les nombreux clins d’œils à ce qui deviendront les romans à succès de la futures « reine du crime » se dégustent eux comme des bonbons. Éparpillés ça et là, nous croisons ainsi 10 petites statuettes, des détectives rondouillards, le Caire bien sûr, qui font sourire les aficionado des romans de Christie.

Cela reste suffisamment subtil pour ne pas noyer les jeunes lecteurs tout en étant une très bonne porte d’entrée pour leur faire découvrir par la suite tous ces célèbres romans policiers. Et la dernière page tournée, on a envie que d’une chose : suivre encore un peu Agatha.

A quand une suite dévoilant ses débuts d’écrivaine ?


TL : DR

Vous reprendrez bien une tasse de thé avec votre fait divers sanglant ? Suivez la jeunesse d’une auteure ayant révolutionné le genre policier si :

  • Vous aimez les biographies solidement documentées mais faciles à lire
  • Vous voulez en savoir plus sur la vie d’Agatha Miller – future reine du crime
  • Vous aimez l’Angleterre Edouardienne, de ses convenances empesées à ses suffragettes

Agatha, de Françoise Dargent – éditions Hachette romans – 320 pages – ISBN 9782012040830

Publicités

9 réflexions sur “Agatha – Françoise Dargent

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s