Les âges sombres – Karen Maitland

ages sombres

1321, en Angleterre.

Le village d’Ulewic est déchiré entre deux âges, entre légendes païennes et croyances chrétiennes, entre le manoir de Lord d’Acaster et la communauté nouvelle des sœurs béguines, jusqu’alors bien tolérées.

Mais les choses commencent à changer. Des saisons rigoureuses, récoltes gâchées et troupeaux dévastés, réveillent des peurs ancestrales. Le besoin d’un bouc émissaire se fait sentir.

Un groupe d’hommes du village, dont on ignore l’identité, va en profiter pour s’en prendre aux béguines et semer la terreur, le meurtre et la superstition… faisant entrer Ulewic dans le temps des âges sombres.


L’avis du Tanuki : paws 4


hufflepuff-small.png

Ce livre fait partie du challenge Coupe des 4 Maisons.

Objet Cheminette :
un livre avec une narration à deux voix ou plus


Les arbres n’ont plus une feuille, les corneilles tournent dans les champs déserts, c’est option gel et neigouille, bref l’hiver vient de par chez moi. Alors quoi de mieux pour coller à cette ambiance glauque qu’une histoire plongeant dans l’Âge des Ténèbres ?

Après l’excellente Compagnie de Menteurs, j’ai retrouvé avec grand plaisir la plume de Karen Maitland et sa vision décidément oppressante et noire de l’Angleterre moyenâgeuse. Bien que moins prenant que la Compagnie (la faute à une narration chorale trop éclatée et à quelque ficelles un peu grosses => pfffff le viol), on est encore une fois devant un très bon polar historique saupoudré de fantastique.

Dans un petit village paumé sur la côte, se sont établies des béguines venues de Flandre, une petite révolution dans ce monde arriéré. Pensez donc : des femmes vivants seules et travaillant pour elles mêmes, sans l’autorité d’un homme ? Shocking ! Alors quand les récoltes pourrissent sur pied et que le bétail dépérit, forcément tous les regards se tournent vers ces étrangères.

Et dans ces terres éloignées de tout, le christianisme n’a pas encore fait oublié les vieilles croyances. On parle encore de dieux cerfs ou de la terrible vieille femme vivant dans le fleuve – mais aussi d’un monstre immense à tête de chouette terrorisant celles et ceux que le village a mis au ban. Mais s’agit-il d’un fantasme ou d’une cruelle réalité ?

Encore une fois, Karen Maitland nous plonge dans un huis clôt sombre et angoissant. Foi nouvelle et vieilles coutume, boue et brume, âtre accueillant et forêt lugubre, tout y est. L’auteure joue très bien avec le sens de la communauté d’un petit village enfermé dans ses habitudes et ses secrets.

Le casting est très bien posé – même si j’ai regretté le côté monolithique des personnages masculins (=mééééchants). Les béguines permettent un vaste éventail de portraits de femmes de tous âges et de toutes conditions. Car oui, même au Moyen Age, les femmes avaient des aspirations possiblement autres qu’être simples poules pondeuses.

Facile à lire, ce roman joue une nouvelle fois sur une ambiance et des thèmes assez similaires au Nom de la Rose. Car une chose est sûre : de rumeurs en faux semblants, quand les choses vont mal, il suffit d’un tout petit rien pour qu’un village tout entier bascule dans Les âges sombres


TL : DR

La maladie noire a dévasté nos troupeaux, pourtant ceux des béguines – ces sorcières ! – se portent comme un charme. Peste soit d’elles et que l’owlman les emporte si :

  • Vous aimez le Moyen-Âge et ses superstitions
  • Vous voulez en savoir plus sur la condition féminine d’antant (spoiler : les femmes aussi avaient une vie au Moyen Age)
  • Vous aimez les histoires de chasses aux sorcières

Les âges sombres, de Karen Maitland – éditions Pocket– 768 pages – ISBN 9782266218689

Publicités

13 réflexions sur “Les âges sombres – Karen Maitland

  1. Lup Appassionata dit :

    Tu sais déjà combien j’ai aimé « La Compagnie de Menteurs » 😉
    Je suis impatiente de retrouver K. Maitland, et vais sans doute tirer à la courte paille pour choisir entre celui-ci, et « La malédiction de Norfolk », c’est trop difficile de choisir…
    Merci pour cet intriguant retour !!!

    Aimé par 1 personne

Répondre à Lup Appassionata Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s