Confident royal – Shrabani Basu

Un grand merci aux Presses de la Cité pour leur confiance 😀


confident royal.JPG

 » Je l’apprécie tellement. Il est si bon, doux et compréhensif… il m’apporte un réel réconfort. « 

C’est en ces termes que la reine Victoria parla d’Abdul Karim, un Indien de confession musulmane qui fut son confident et son professeur d’urdu durant les dernières années de son règne.

En moins d’un an, ce greffier d’Agra, fraîchement débarqué en Angleterre pour être serviteur lors du jubilé d’or de la reine, devint l’un des hommes les plus puissants de la Cour britannique.

La relation intense et controversée qu’ils entretinrent manqua de déclencher une révolte au sein du Palais royal.


L’avis du Tanuki : paws 4


hufflepuff-small.png

Ce livre fait partie du challenge Coupe des 4 Maisons.

Objet Champs de citrouilles :
Un livre terminé le jour d’Halloween


Ah, l’ère victorienne. Pompe pesante, classes sociales figées, et une reine de fer toujours drapée de noir depuis la mort de son Albert adoré.

Pourtant on sait peu que, dans les dernières années de sa vie, la reine Victoria s’est prise d’une amitié sincère pour un simple serviteur indien. Un indien ! Qui plus est de basse extraction !  So shocking pour les mentalités obtuses et racistes de l’époque.

Shrabani Basu a basé cette biographie un peu redondante mais bien documentée basée sur de nombreux documents, des journaux d’Abdul Karim et de la reine, aux très (très) nombreuses lettres de cette dernière. Et c’est avec fascination qu’on découvre les coulisses de cette invraisemblable relation.

Car, entre noblesse oblige et préjugés, cette amitié n’aurait jamais du exister. Et pourtant : il transparait des échanges entre Victoria et celui qui deviendra un ami proche une sincère affection terriblement touchante.

Là où l’on attendait une Victoria sévère et froide, on rencontre un femme vieillissante et infiniment seule, enfermée dans un étouffant carcan de convenances et d’hypocrisie. On imagine alors sans peine l’attrait soudain de cet exotique indien, fascinant de couleurs et de mystères.

Romantique dans l’âme, la reine s’entiche vite d’Abdul Karim le charmeur. Avec une réelle curiosité (elle prendra tous les jours des cours d’ourdou jusqu’à sa mort) elle découvre à travers lui ces Indes qu’elle gouverne mais qu’elle ne verra jamais.

Mais tout n’est pas rose, et ces 10 ans verront scandales après scandales se succéder. Car si la reine l’aime (comme un fils, ou plus ?), la cour elle exècre cet Indien fat et suffisant qui gravit les uns après les autres tous les échelons du pouvoir – et à l’oreille de la reine y compris concernant la politique de l’Empire.

Rien n’y fera. La reine de fer défendra avec crocs et de griffes son favori jusqu’à la fin, le couvrant d’honneurs et de cadeaux. Et c’est seulement après sa mort que le Roi Edouard chassera enfin celui qu’il détestait tant – tout en interdisant qu’on serve encore à la cour le curry tant honnis.

Pour aller plus loin, je vous conseille bien sûr le film tiré de cette histoire, mais aussi celui ci qui se penche sur la relation passée entre Victoria et son ghillie écossais (qui se permettait de l’appelait « femme » et se chamaillait souvent avec elle).

Enfin, plusieurs documentaires son disponibles sur le net dont celui là qui est plutôt complet :

(je n’ai pas trouvé de version avec sous titres :S)


TL : DR

L’amertume et les vils sentiments de supériorité raciale sont forcément à la racine des comportements invraisemblables et de l’injustice déplorés [contre mon cher Adbul]

Qui aurait cru que la reine Victoria était aussi ouverte d’esprit ? Découvrez la singulière histoire du petit serviteur indien devenu pair de l’empire si :

  • Vous aimez l’époque victorienne – surtout quand on parle de sujets au final peu traités (racisme, place des gens de couleurs, amitié inter classes, histoire de l’Inde)
  • Vous cherchez une biographie bien documentée mais très accessible
  • Vous aimez les destins incroyables et pourtant bien vrais

Confident royal, de Shrabani Basu – éditions Presses de la Cité – 336 pages – ISBN 9782258144811

19 réflexions sur “Confident royal – Shrabani Basu

Répondre à Aelinel Ymladris Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s