Even the darkest stars – Heather Fawcett

Even the darkest stars - Heather Fawcett

Kamzin a toujours rêvé de rejoindre les Explorateurs Impériaux, des chasseurs alpins d’élites chargé de cartographier les régions montagneuses de l’Empire – et d’espionner ses voisins.

Sa chance se présente quand l’excentrique River Shara l’engage pour sa prochaine expédition. Leur but : gravir le Raksha, la plus mortelle des montagnes des Aryas, afin de récupérer un rare talisman pour l’Empereur.

Avalanches, gouffres de glace, fantômes, Kamzin est prête à tout. Même à se mesurer à Lusha, sa propre soeur, engagée par une expédition rivale.

De dangers en anciens secrets : la course au sommet est lancée !


L’avis du Tanuki : paws 3


hufflepuff-small.png

Ce livre fait partie du challenge Coupe des 4 Maisons.

Objet Hedwige :
un livre à la couverture hivernale


(lu en anglais)

Là nouvelle Fairyloot est arrivée si vite, je viens tout juste d’arriver au bout du roman de la précédente, « All that Sass« . Avec son histoire d’expédition dans les montagnes façon course à l’Everest, Even the darkest stars avait pour sûr piqué mon intérêt. Car la montagne et ses dangers, voilà un thème qu’on ne voit au final pas si souvent en fantasy !

Alors de roman d’aventure a-t-il tenu ses promesses ? Oui… et non ^^;

Le plus gros soucis que j’ai eu avec ce livre, c’est qu’il tend pour moi beaucoup plus vers le roman jeunesse que le young adult. Attention, j’aime le jeunesse ! Mais je ne m’attendais pas à ce que Even the darkest stars flirte autant avec.

Tout y est : animaux familiers mignons (les dragons, le renard), héroïne vilain petit canard qui veut prouver à sa famille sa valeur, anti-héro trop mystérieux (et aux yeux vairons, il faut vraiment arrêter avec ce cliché !). Et ne me lancez pas sur le fait que tous les personnages sont des ados (ce qui n’est absolument pas crédible).

Ceci mis à part, il y a heureusement également beaucoup de bonnes choses dans cette course folle à travers les montagnes !

L’auteure est férue d’alpinisme et ça se sent : grâce à son expérience, le dernier tiers du bouquin est haletant. Froid impitoyable, fatigue, engelures, la montagne est sublime mais également imprévisible et terrible. On souffre réellement au côté de l’héroïne et l’arrivée au sommet, où Kamzin contemple les étoiles lointaines, est une scène à couper le souffle.

Si les ressorts de l’intrigue sont parfois prévisibles, l’univers bâti par l’auteur est une bouffée d’air frais (ahah) dans une fantasy habituellement dominée par l’Europe. Le monde de nos héros s’inspire beaucoup des cultures de l’Himalaya, du Tibet au Nepal, et l’utilisation du chamanisme apporte une touche de magie dépaysante très bienvenue.

Malgré une romance un peu bancale, j’ai adoré que dans les derniers chapitres Heather Fawcett aille au bout de ses idées et change complétement la donne. Ces dernières pages sont dures, de sang, de larmes et de neige. Ce qui m’a fait regretter que le reste du livre, avec son lent crescendo, n’ait pas plus été dans ce style !


TL : DR

Yacks et blizzards, aventure et clochettes teintées de magie, le sommet du Raksha ne s’offrira qu’aux plus courageux – ou bien est-ce aux fous ? Accompagnez l’expédition de Kamzin la têtue si :

  • Vous aimez la fantasy qui sort des sentiers battus et les pays Himalayens
  • Vous cherchez un roman d’aventure jeunesse qui ne soit pas niais (ce dernier tiers est ❤ )
  • Vous aimez l’hiver, la montagne et le froid, mortellement magnifiques

Even the darkest stars, Heather Fawcett – éditions Balzer+Bray – 432 pages – ISBN 9780062463388

Publicités

16 réflexions sur “Even the darkest stars – Heather Fawcett

    • Tanuki no Monogatari dit :

      J’ai pensé à toi en découvrant l’univers 🙂
      L’auteure a fait un joli boulot dans la construction de son monde. Il y a quelques maladresses ça et là mais tout se tient bien, et rien à faire l’inspiration asiatique fait du bien

      Mais oui, bien trop jeunesse. Je ne désespère pas d’arriver à te dégoter un titre ^^

      Aimé par 1 personne

  1. Lup Appassionata dit :

    J’ai peur d’un peu trop tiquer sur le côté jeunesse et les clichés. Mais si le dernier tiers est bon, autant ne pas lui fermer définitivement la porte… Je suis moins exigeante à l’approche des fêtes, et il pourrait bien correspondre à la période de Noël, mais en VF, alors on verra… Merci pour ce retour enneigé avant l’heure 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s