[Throwback Thursday] Les histoires d’amour finissent Bien/Mal (rayer la mention inutile)

wait what sherlock.gif

Et merde. J’ai déjà joué ma carte romance la semaine dernière ^^;


Le thème de cette semaine est :

histoireamour.jpg

[Le TBTL kékecé ?] Chaque semaine nous partageons une lecture correspondant à un thème paru chez Bettie Rose Books. Ce que permet ce rdv ? De ressortir des placards des livres qu’on aime mais dont on n’a plus l’occasion de parler, de faire découvrir des livres à ses lecteurs, de se faire plaisir à parler de livres !


On prend les mêmes et on recommence xD Comme je l’expliquais la semaine dernière, la romance et moi c’est très bof : je ne suis pas facilement émue par les histoires d’amour.

Elle m’arrachent parfois un sourire attendri, oui. Mais je me surprends rarement à croiser les doigts et hurler des hourra quand mes chouchous concluent/sont enfin heureux. Heureusement, ces instants pom-pom girls existent tout de même *\o/*

J’aurais pu citer aujourd’hui La Passe Miroir et le couple Thorn/Ophélie (je vous renvoie à mon exclamation spoiler ici). Mais comme Bettie Rose encourageait les couples LGTB+, j’ai choisi de vous parler d’une autre histoire d’amour.

En selle, pour le trèèèès long cycle de L’assassin Royal de Robin Hobb :

9782857049531

(une fois n’est pas coutume je vous link juste le billet wiki,
car je ne vais pas parler d’une tome en particulier)


L’assassin Royal, c’est un monument de la Fantasy. Avec pleins de défauts ne nous leurrons pas. J’adore Robin Hobb, mais force est de constater qu’elle est absolument incapable d’écrire de façon claire et concise. Et ses romans enchaînent les circonvolutions où ses personnages pensent beaucoup, beaucoup trop xD

Mais, s’il y a une chose que cette grande dame maîtrise, c’est de proposer des personnages loin des clichés, très vrais dans leurs envies et leurs réactions.

L’assassin royal est rempli de haine mais aussi de grandes histoires d’Amour, dans le plus noble sens du terme. Patience et Chevalerie, Kettricken et Vérité, Devoir et Elliania, et, last but not least, Fitz et le Fou.

Alors oui, Fitz met bien longtemps à se rendre compte des sentiments de l’être étrange qu’est le Fou. C’est que notre héro passe également un temps infini à tourner autour de la franche Molly.

Mais la relation entre ces deux là et l’une de mes préférées parmi tous les romans que j’ai lu à ce jour. Tour à tour pudique ou indécent, joyeux et doux amer, leur lien se tisse et se brise aux grès des (nombreux) rebondissements du récit.

C’est l’un des premiers romans qui m’ait présenté un personnage queer et une autre idée du couple. Ça changeait en bien du cliché de la princesse-et-de-son-preux-chevalier-couple-hétéro-heureux-pour-toujours !

Bref je reste team Fitz+leFou à tout jamais – et ma vie s’est arrêtée au tome Adieux et Retrouvailles (je n’ai toujours pas trouvé l’envie de lire le troisième cycle, #déni total).


Ma note (absolument partiale) pour cette série : paws 4+paws coeur


Et vous, quel livre auriez-vous choisi ?

Publicités

30 réflexions sur “[Throwback Thursday] Les histoires d’amour finissent Bien/Mal (rayer la mention inutile)

  1. LadyButterfly dit :

    Le Fou et Fitz… même si Hobb ne dit pas que c’est une histoire LGBT.
    Bradley était plus explicite dans son cycle de Ténébreuse (les Amazones libres et j’en passe).
    Avec Hobb, c’est bcp moins clair, vu que le Fou n’est pas …(pas de spoilers au cas où…) que le Fou.

    Aimé par 1 personne

  2. Maned Wolf dit :

    Ah mais naaaaan, comme je me suis spoilée toute seule comme une grande ! J’ai cru que tu parlais du tome 2 de la Passe-Miroir et du coup j’ai voulu aller voir ton exclamation parce que je m’en souvenais pas, et en lisant j’ai fait genre « … ah bon ? » avant de tilter que c’était ta critique du tome 3, que j’avais volontairement lue en diagonale pour pas me spoiler. Admire le talent ! Bref haha en tout cas c’est cool, je me réjouis de lire ça du coup x)

    Aimé par 2 personnes

  3. Charmant-Petit-Monstre dit :

    Ah mais j’me suis faits spoiler comme une quiche ! Noooooon ! XD J’en suis au deuxième intégrale depuis un an (j’avance lentement, j’adore hein, mais comme tu dis les longues discussions existentielles et intérieures ça ralentit. Après c’est tellement bien écrit que quand Fitz est pas bien (ce qui est le cas tout le temps) ça me fout le bourdon). J’avais bien senti qu’il y avait un truc avec le Fou, mais j’étais loin de m’imaginer… Enfin bref, du coup j’ai hyper hâte de reprendre la saga.

    Aimé par 2 personnes

  4. Lup Appassionata dit :

    Je n’ai lu que les six premiers tomes de l’AR pour ensuite commencer le cycle des Aventuriers de la Mer (c’est l’ordre que l’on m’a conseillé), donc je ne suis pas encore allée au bout de la relation Fitz – le Fou, mais je suis mordue, à n’en point douter 😉

    Aimé par 1 personne

Répondre à aufildespages477 Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s