Le Ciel ne parle pas – Morgan Sportès (feat. Silence – Shûsaku Endô & Martin Scorsese)

Un grand merci aux éditions Fayard pour leur confiance 🙂


ciel ne parle pas.png

1609  : Christovao Ferreira, jésuite portugais plein de ferveur chrétienne, débarque à Nagasaki. Mais, ce port du sud du Japon est aussi le terrain où s’affrontent les intérêts impérialistes de la vieille Europe et où s’importent ses querelles religieuses  : protestants contre catholiques.

Accueillis d’abord avec sympathie, les missionnaires sont bientôt suspects aux yeux des Shogun Tokugawa qui dirigent le pays d’une main de fer. Commencent alors d’impitoyables persécutions. Passé dans la clandestinité, Ferreira est arrêté, mis à la torture.

Il a le choix  : mourir en martyr comme tant de ses semblables ou apostasier et travailler dans les rangs de l’Inquisition nipponne… Si loin de chez lui, Ferreira, plein de doutes et ébranlé dans ses convictions, cèdera-t-il à ses bourreaux?


L’avis du Tanuki : paws 3


Après des années et des années d’attente, Martin Scorcese a finalement présenté il y a quelque temps son adaptation du très bon Silence de Shûsaku Endô, mettant en scène des prêtres jésuites face aux persécutions des chrétiens au Japon sous les Tokugawa :

Alternant scènes puissantes et longues périodes d’ennui (pardon : « d’introspection »), Silence m’avait fortement laissée sur ma faim, d’autant plus que c’est un épisode de l’histoire japonaise que je connais assez peu (j’avais donc eu bien du mal à répondre aux questions de cher et tendre à la sortie de la séance – car le film est au final assez peu explicite).

Alors quand j’ai découvert que Morgan Sportès s’attaquait à ce gros morceau d’Histoire, j’ai sauté sur l’occasion !

L’éditeur présente ce livre comme un roman historique, plein de « noire ironie ». Et je confirme : côté sarcasme, Le ciel ne parle pas met la dose ! Franchement gratuit par moments, l’auteur égratigne tout le monde, de Dieu aux Etats souverains convaincus du bien fondé de leur « bonne parole ».

Les prêtres apostats, les marchands  hollandais ou portugais, les japonais, tout le monde en prend pour son grade. C’est un peu fatiguant à la longue (d’autant que la langue alerte de l’auteur pleine de guillemets et d’exclamations est loin d’être reposante)… mais c’est très, très bien documenté.

L’excellente bibliographie en fin de roman en témoigne : Morgan Sportès a ratissé large. Et, à défaut d’être un roman historique classique (on ne sait pas toujours bien qui parle, Ferreira ou lui), Le ciel ne parle pas brosse un tableau complet et vivant du Japon des Togugawa.

Car on ne parle pas seulement seulement ici métaphysique, foi ou choc des civilisations. Le livre fourmille d’anecdotes sur cette époque, et ça c’était un vrai bonheur !


TL : DR

Tortures, persécutions, apostasies mais aussi mesquinerie et bassesses humaines ordinaires (youpi !), clairement parfois Le ciel ne parle pas. Ce livre est pour vous si :

  • Vous voulez compléter ou préparer la lecture / le visionnage de Silence
  • Vous aimez l’Histoire mais pas les livres savants pontifiants et trop sérieux
  • Vous aimez l’humour noir et irrévérencieux qui tire sur tout et tout le monde, sans pitié aucune

Le Ciel ne parle pas, de Morgan Sportès – éditions Fayard – 320 pages – ISBN 9782213704456

Publicités

3 réflexions sur “Le Ciel ne parle pas – Morgan Sportès (feat. Silence – Shûsaku Endô & Martin Scorsese)

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s