Les Seigneurs de Bohen – Estelle Faye

seigneurs bohen.jpg

Je vais vous raconter comment le puissant Empire de Bohen est mort.

J’évoquerai pour vous les héros qui provoquèrent sa chute. Pas des grands seigneurs, sages conseillers, splendides princesses, ou nobles chevaliers…

Non, je vais vous narrer les hauts faits de Sainte-Étoile, l’escrimeur au passé trouble, persuadé de porter un monstre dans son crâne. De Maëve la morguenne, la sorcière des ports, qui voulait libérer les océans. De Wens, le clerc, condamné à l’enfer des mines et qui dans les ténèbres découvrit une nouvelle voie…

Et de tant d’autres encore, de ceux dont le monde n’attendait rien, mais qui malgré cela y laissèrent leur empreinte.


L’avis du Tanuki : paws 4


Troisième rencontre avec Estelle Faye. Après Porcelaine, joli mais qui m’avait laissée un peu sur ma faim, et La Voie des Oracles, roman jeunesse sympathique mais oubliable, j’étais curieuse de voir ce qu’allait donner ce pavé – un one shot ce qui devient assez rare pour être souligné !

Commençons par un coup de gueule : malgré ce qu’en dit l’éditeur, non ce livre n’est pas « dans la lignée de Joe Abercombie ou de Glen Cook ». Oui l’univers est assez sombre et oui on y meurt à tour de bras mais ça ne suffit pas pour en faire de la dark fantasy ! (je vous renvoie à l’analyse d’Apophis qui explique ça beaucoup mieux que moi)

Cela pausé, il y a du très bon dans Les Seigneurs de Bohen. Le casting de personnages -principaux ET secondaires – est par exemple excellent avec des personnalités fouillées et pas (trop) clichées. Mention spéciale aux Sœurs de l’Épée ou aux dialogues entre Sainte-Étoile et son monstre, dégoulinants d’affectueux sarcasme, qui sont vraiment drôles.

L’ambiance générale est pour moi le gros point fort de ce roman. Inspirée par le monde slave, Estelle Faye peint un monde très « humide » – du sel des embruns aux marécages oppressants et aux rivières sauvages. Je m’attendais à une intrigue plus sombre et profonde (encore une fois : merci la 4ème de couv’ trompeuse) mais il n’en demeure pas moins que l’univers « gris » m’a vraiment emballée.

J’ai du coup été d’autant plus surprise de la prépondérance de la romance ! Au fil des pages, celle ci prend de plus en plus de place et j’avoue que n’ai pas trop su comment me positionner. D’un côté, j’ai aimé que l’auteure pose des relations LGTB. D’un autre, les arcs sentimentaux des personnages tendaient à voler la vedette à l’intrigue politique – je vous rappelle qu’on est quand même sensé assister à la chute d’un Empire (non parce que ce n’est pas toujours une évidence dans le bouquin xD).

Bref, il y a à boire et à manger !

Cependant, à défaut d’être révolutionnaire, ce roman confirme que la plume d’Estelle Faye est efficace, malgré des petits défauts de rythme ou d’angle d’attaque.  L’auteure sait comme personne installer en quelques lignes des scènes avec de réelles atmosphères et ça…. j’adore !


TL : DR

Les héros héroïques, c’est bon pour les contes pour enfants. La vraie vie est dure et ne fait pas de cadeaux – si ? Assistez à la chute des Seigneurs de Bohen si :

  • Vous cherchez un roman qui ne se passe pas dans un énième monde médiévalo-celtique (vive l’Europe de L’Est !)
  • Vous aimez la fantasy un petit peu dark – ou en tout cas les univers ciel d’orage
  • Vous cherchez un roman de fantasy LGTB friendly (ça court pas les champs dans le catalogue francophone)

Les Seigneurs de Bohen, d’Estelle Faye – éditions Critic – 550 pages – ISBN 9791090648869

Publicités

8 réflexions sur “Les Seigneurs de Bohen – Estelle Faye

  1. Aelinel Ymladris dit :

    Cela commence à être agaçant ces comparaisons abusives de la part des éditeurs. Cela nuit franchement à la lecture du moins au début. Tu n’es effectivement pas la première à relever les mêmes défauts et je pense que cela me rebute un peu. J’hésite du coup à me lancer même si j’ai trouvé la voie des oracles sympa. A voir s’il sort en poche!

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s