Pourquoi je n’ai pas écrit de film sur Sitting Bull – Claire BARRÉ

Je remercie Robert Laffont pour m’avoir adressé ce roman qui paraitra le 17 Août prochain 🙂


film sitting bull.JPG

« Je pars pour le Dakota du Sud. . Là-bas, une voiture de location m’attend. Je vais conduire jusqu’à la petite ville de Deadwood, pour y rejoindre l’hôtel que j’ai réservé en ligne, il y a quelques mois. L’établissement s’appelle le Mineral Palace Hotel & Gaming et possède son propre casino.

Alors que l’avion décolle, mon esprit continue à s’interroger, à revenir en boucle sur tous les curieux événements qui m’ont poussée à entreprendre ce voyage. »

Quand Sitting Bull apparaît mystérieusement dans sa cuisine, Claire, scénariste parisienne et mère de deux enfants, cherche à décrypter le sens de cette vision… Sa quête la conduit d’abord chez une chamane russe, puis auprès d’Ernie LaPointe, l’arrière-petit- fils du célèbre chef indien.


L’avis du Tanuki : paws 4


Claire a un problème, elle voit Sitting Bull. Pendant quatre jours, il va planer là à gauche de sa vision, regard perçant, attentif. Problème neurologique ? Folie ? Une fois l’inquiétude passée, elle cherche à comprendre pourquoi le célèbre chef lui aurait rendu visite à elle. Et de fil en aiguille, la voilà qui pousse la porte d’une chaman vivant à Paris. Qui lui apprend, d’un air désolé : « vous êtes foutue, vous êtes chaman ».

L’histoire de départ prête à sourire. Pensez donc, une parigot-bobo qui se lance dans le néo-chamanisme, entre stages de tambours le week end, et recherche de totems lors de dîners entre amis entre le plat et le dessert. Mais passé les sourires narquois et l’incrédulité, on se surprend rapidement à suivre avec curiosité le cheminement spirituel de Claire.

Avec beaucoup d’humour, l’auteure détaille sans fards comment elle est tombée dans le chamanisme – une pratique pas plus étrange qu’une autre quand on y réfléchit. Mais, Et surtout – plus que ses transes-visions -, elle nous invite à découvrir le personnage de Sitting Bull et à aller à la rencontre des Lakota d’aujourd’hui.

C’est sans conteste la partie la plus intéressante de ce livre. Bien plus accessible et vivante qu’une biographie classique, l’enquête que mène Claire Barré sur l’homme et son peuple est très prenante et détaillée. Et son voyage dans le Dakota pour rencontrer Ernie Lapointe, l’un des descendants du chef, et sa femme en est la clef de voute.

Grâce à des échanges joyeux mais pudiques et d’une grande justesse, ils témoignent de ce qu’est le quotidien des « premières nations » aux Etats Unis. Vie dans les réserves, racisme ordinaire, combats politiques, sociaux et économiques,  tout y passe, mais sans prosélytisme ni larmoiement.


TL : DR

Le neo-chamanisme de Claire m’a parfois fait lever les sourcils car certaines réflexions naïves frôlaient l’appropriation culturelle (si vous voulez fouiller ces questions, ces quelques liens sont un bon début de réflexion 1 / 23).

Mais si vous vous intéressez aux indiens d’Amériques, à leur combat, à leur philosophie, je ne peux que vous conseiller ce témoignage.

Claire Barré voulait réaliser un film sur Sitting Bull. Comme l’indique le titre, elle a finalement abandonné ce projet pour ce livre. Ernie Lapointe souhaitait que sa rencontre avec Claire laisse en trace, touche des gens :  c’est à mon sens, parfaitement réussi !


Pourquoi je n’ai pas écrit de film sur Sitting Bull, de Claire BARRÉ – éditions Robert Laffont – 252 pages – ISBN 9782221203576

Publicités

7 réflexions sur “Pourquoi je n’ai pas écrit de film sur Sitting Bull – Claire BARRÉ

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s