Le nom du vent – Patrick Rothfuss

Lecture commune avec Coline de Déjeuner sous la pluie, le lutin d’Albédo et Isa la sorcière aux cheveux de feu


nom du vent.jpg

J’ai libéré des princesses. J’ai incendié la ville de Trebon.

J’ai suivi des pistes au clair de lune que personne n’oserait même évoquer.

J’ai conversé avec des dieux, aimé des femmes et écrit des chansons qui font pleurer les ménestrels.

J’ai été exclu de l’Université à un âge où l’on est encore trop jeune pour y entrer. J’y étais allé pour apprendre la magie, celle dont on parle dans les histoires.

Je voulais apprendre le nom du vent.

Mon nom est Kvothe

Vous avez dû entendre parler de moi.


L’avis du Tanuki : paws 4


hufflepuff-small.png

Ce livre fait partie du challenge Coupe des 4 Maisons et concourt fièrement pour Poufsouffle.

Objet Dobby : un livre de fantasy 


La lecture de La musique du silence m’a finalement enfin décidée à sauter le pas de ce premier tome des Chroniques du tueur de roi. Et heureusement que je n’étais pas seule pour tenter l’aventure car mes amis, quel pavé !

Il faut l’avouer, j’ai été bien moins emballée par ce récit que d’autres copinautes. Je m’attendais à un livre plus novateur, plus fou. Et au final, Le nom du vent s’est révélé être un roman de médiéval fantastique bien fignolé… mais sans grosses surprises.

On y retrouve pêle mêle un héro ayant perdu sa famille, des méchants très méchants, un apprentissage à la Oliver Twist (le monde de la rue) mâtinée d’un brin d’Harry Potter (l’Université) et une amourette à deux sous qui m’a personnellement fait lever les yeux aux ciel.

Et. Diable. Que. C’était. Long. Sur les 840 qu’affichait sur ma liseuse, je pense qu’il y en a bien 200 en trop où l’auteur se perd un peu en circonvolutions, où l’action stagne, se répète mais n’avance pas, etc. Bref, j’ai lu en diagonale/ sauté des pages sans vergogne !

Alors, me demanderez vous jeunes gourgandins, pourquoi cette note ?

Argument numéro un, sans hésiter : le style. Oui Patrick Rothfuss écrit des pavés… mais même quand les passages s’enlisent un peu et bien c’est beau. La musique et la poésie tiennent une très grande place dans cet univers et j’applaudis la traduction qui a su rendre l’élan tout simple et très accessible de la plume de l’auteur.

Argument numéro deux : le héro, Kvothe, qui fait parti de ces héros que j’ai aimé détester. Imbu de lui même, Kvothe c’est ce surdoué sans patience qui apprend peu, fait toujours la chose en ne pas faire… mais à qui on finit par tout pardonner car il est génial. Des (presque) antihéros comme ça, on en croise pas si souvent en fantasy !

Argument numéro trois : le système de magie. Le lutin en parle très bien, et comme elle j’ai adoré retrouver des sortilèges basés sur la puissance des mots à la Terremer. Sympathisme, Sylgadrie, dans le monde de Kvothe, la magie existe mais on en trouve pas à tous les coins de rues. Elle s’apprend, s’apprivoise… et même allumer une simple bougie touche réellement au merveilleux.


TL : DR

Aubergiste à la tête pleine de secrets, apprenti toujours là au mauvais endroit au mauvais moment, ou baladin magicien parlant au vent, venez découvrir les multiples visages de Kvothe le tueur de rois si :

  • Vous aimez la fantasy classique mais bien tournée (le côté apprentissage rend ce roman accessible aux jeunes ados – tant qu’ils n’ont pas peur des pavés 😉 )
  • Vous cherchez une histoire s’appuyant sur un système de magie plus alchimique et hermétique qu’enchanteur et surnaturel
  • Vous aimez les cycles suivant un héro unique – pour le meilleur… et pour le pire !

Le nom du vent, de Patrick Rothfuss – éditions Bragelonne – 792 pages – ISBN 9782352943556

Publicités

22 réflexions sur “Le nom du vent – Patrick Rothfuss

  1. LadyButterfly dit :

    J’ai à peu près le même avis que toi, sans trouver bcp de points positifs.J’appelle ça de la fantasy « ronflante » (voire gonflante) vu le nombre de clichés alignés par l’auteur…
    La magie est 1000 fois mieux traitée chez Brandon Sanderson, par exemple (toujours innovante), les « héros » aussi – chez Peter V.Brett, également. Bref, je ne vais pas accabler P.Rothfuss (en gros, je n’avais pas aimé).

    Aimé par 1 personne

    • Tanuki no Monogatari dit :

      J’avoue que sans le style d’écriture qui m’a beaucoup plu j’aurais été beaucoup moins gentille côté points positifs…
      Brett je ne connais pas très ben mais c’est vrai que Sanderson a des idées et façons de faire beaucoup plus originales. Après, on touche là à au problème des gros lecteurs : c’est de plus en plus difficile de trouver des romans vraiment innovants quand on commence à bien connaître un genre ^^;

      J'aime

  2. Maned Wolf dit :

    Haha je n’ai pas eu la même relation que toi avec Kvothe 🙂 il a ce côté insupportable, mais comme c’est Kvote âgé qui raconte je sentais son propre attachement mêlé d’exasperation pour son passé d’ado, du coup j’ai pris le même regard 🙂
    Et l’histoire d’amour ne m’a pas dérangée non plus, au moins c’était pas trop baveux vu qu’ils ont de la peine à se lancer haha (je suis bon public dans les histoires qui ne sont pas cataloguées romance 😉 )
    En tous les cas, si tu as aimé suffisamment pour t’attaquer au tome 2 je te rejoindrai avec plaisir 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Tanuki no Monogatari dit :

      Le Kvothe agé m’a semblé trop transparent xD J’ai beaucoup aimé le personnage de Bast par contre, j’ai hâte d’en apprendre plus sur lui ^^

      Ralàlà cette Denna. C’était pas aussi mauvais que certains romans jeunesse/YA/romance et en toute honnêteté ça m’a pas tant gênée que ça (comme toi je suis plutôt bon public quand les amourettes prennent pas trop de place). Mais la demoiselle manquait vraiment de présence pour moi et ça stagnait trop :S

      Partante pour le tome 2, par contre pas tout de suite ! On se fait ça dans l’été ou à la rentrée ?

      Aimé par 1 personne

      • Maned Wolf dit :

        Oui, Bast m’intéresse beaucoup aussi 🙂

        Haha je comprends 😉 c’est vrai qu’à part disparaître sans arrêt et réapparaître au bras d’un boulet lambda, elle sait pas faire grand chose pour l’instant 😛 Mais j’aime bien le fait qu’il n’ose pas la draguer pour ne pas être l’énième courtisan alors qu’il est fou amoureux 🙂 c’est pas trop mielleux au moins !

        Ce plan me semble parfait 😀 De toute façon faudra déjà que j’investisse dans la suite (c’est cheeeeeer, en plus en Suisse ils font des taux de change indécents sous prétexte qu’on a théoriquement du pouvoir d’achat.. bref) et puis autant qu’on fasse durer un peu 😉

        Aimé par 1 personne

  3. Lutin82 dit :

    OUi, je vois que nous avons le même ressenti! et je dirais quasiment le même.
    Maned Wolf souligne un truc sympa au sujet du héros : le regard exaspéré de l’aubergiste sur l’adolescence du tumultueux et orgueilleux Kvothe.

    Moi aussi, je vous rejoindrais plaisir si vous vous attaquez au tome 2. 5en plus mainenant, j’ai trouvé le fil de la conversation…)

    Aimé par 2 people

    • Tanuki no Monogatari dit :

      C’est vrai qu’il y a cette auto-analyse qui est sympa, j’aurais par contre aimé que ce double regard soit plus marqué car au final le Kvothe adulte est assez mystérieux (transparent 😉 )

      On est parées pour la suite, je rempilerais avec plaisir avec la même équipe ! Comme on a des ressentis similaires mais qui mettent en avant des choses différentes c’est franchement chouette :3

      Aimé par 1 personne

  4. plumesdelune dit :

    Comme dis aux autres copinautes, ce livre me tente bien malgré le grand nombre de pages. Pour l’instant je suis pas trop dans le mood mais un jour viendra ! En plus il est à ma bibli alors il peut bien attendre sagement le petit (enfin le gros, wesh).
    Kin

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s