Les chevaux célestes – Guy Gavriel Kay

chevaux celestes.jpg

On donne à un homme un cheval de Sardie pour le récompenser immensément. On lui en donne quatre ou cinq pour l’élever – et lui valoir la jalousie, parfois mortelle, de ses pairs. Imaginez alors recevoir deux cent cinquante de ces chevaux de légende …

C’est pourtant ce qui arrive à Shen Tai, à qui une une princesse impériale fait ce cadeau extravagant en reconnaissance de son courage et de sa dévotion.

Le monde vous offre parfois du poison dans une coupe incrustée de pierreries, ou alors des présents stupéfiants. Il n’est pas toujours facile de distinguer l’un de l’autre.


L’avis du Tanuki : paws 4+paws coeur


hufflepuff-small.png

Ce livre fait partie du challenge Coupe des 4 Maisons et concourt fièrement pour Poufsouffle.

Objet Gallions : un livre dont le prix est supérieur à 18 euros


J’ai découvert ce livre via la très belle critique d’Albédo qui m’a convaincue de m’y intéresser. Et mes amis quel claque, c’est un immense coup de cœur. Amatrice de romans historiques et de fantasy délicatement menée, ciel j’ai été plus que servie !

Moi qui n’ai aucun scrupule à lire en travers ou sauter des passages, j’ai dégusté ce roman mot à mot,  sans en sauter un ligne. C’est vous dire si l’écriture de Guy Gavriel Kay (que je ne connaissais pas) m’a enchantée.

Jeux d’alliance, tromperies et faux semblants, l’auteur nous happe dans un récit très dense. Plus qu’un livre historique/de fantasy classique, pleins de batailles pompeuses et héroico-héroïques, on navigue ici avec finesse d’affaires politique en affaires de famille.

Sans clichés, on suit Shen Tai, un fils de général, a qui une princesse offre 250 chevaux. 250 chevaux inestimables – tant par leur prix que par l’avantage tactique qu’ils représentent (imaginez recevoir 250 avions Rafale ! Il y a de quoi cristalliser les convoitises n’est ce pas ?).

Dans ce monde ni tout blanc ni tout noir, la dimension fantastique est elle légère et maîtrisée, plus mystique que grandiloquente. On croise au détour d’une ligne fantômes, femmes-renards, esprits des steppes – où est-ce là un effet de notre imagination ?

Mais pour moi le plus gros atout de des Chevaux célestes est son portrait historique prenant de la Chine des Tang.  Kay a travaillé son sujet et ça se sent. On en apprend beaucoup sur les coutumes, la philosophie et même la poésie de cette riche dynastie. Et point bonus pour moi, on découvre aussi  les peuples trop souvent oubliés de la route de la soie (Mongoles, Turkmènes, etc).

Malgré quelques défauts (dont un rythme un peu haché dans son dernier tiers), ce roman est une immense réussite. Pour preuve, après l’avoir lu en epub, je l’ai acheté en version papier -ce qui n’arrive pas tous les quatre matins 😉


TL : DR

La route sera longue jusqu’à la capitale car le danger rode. Courtisanes aux œillades pleines de lames, poètes saouls et fidèles, et gardes du corps drapés de noir et de mystère, Les chevaux célestes est pour vous si :

  • Vous aimez les grandes fresques chinoises, leurs redresseurs de torts et leurs complots servis par des personnages hauts en couleurs
  • Vous cherchez un roman fleuve intelligent sachant détourner avec brio les clichés
  • Vous aimer les récits qui prennent leur temps et se déploient avec élégance et finesse

Les chevaux célestes, de Guy Gavriel Kay – éditions L’Atalante – 654 pages – ISBN 9782841726752

Publicités

15 réflexions sur “Les chevaux célestes – Guy Gavriel Kay

  1. Lutin82 dit :

    Que je suis heureuse que tu aies aimé! C’est très gratifiant d’avoir convaincue de lire un roman, et de voir le conseil faire mouche.

    Je suis en sus tout à fait en accord avec ta critique, et j’avoue aussi que parfois, je saute quelques lignes quand le rythme me lasse ou que je n’y vois pas d’intérêt; chose que je n’ai pas faite avec Les Chevaux Céleste tant j’ai tout aimé!

    Merci pour le lien et cette très belle critique! 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Tanuki no Monogatari dit :

      ça dépend de ce que tu cherches je pense 🙂
      Si tu veux un roman rythmé, avec pleins de batailles, rebondissements tonitruants et plein plein de magie, il ne te plaira pas.
      Par contre, si tu cherches un roman un peu posé, avec pas mal de personnages, de la politique, de la poésie etc, fonce 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s