La musique du silence – Patrick Rothfuss

musique-silence.jpg

Rares sont ceux qui connaissent l’existence du Sous-Monde, une toile brisée d’anciennes galeries et de pièces laissées à l’abandon qui s’étend dans les profondeurs de l’université.

Protégée par ce labyrinthe sinueux, confortablement installée au cœur de ces lieux désolés, vit une étrange jeune femme, Auri, au caractère sauvage et enfantin.

Le silence et les ténèbres semblent être ses seuls compagnons sur le chemin qu’elle se fraie dans cet univers souterrain. Le regard qu’elle porte sur le monde semble percevoir bien plus que celui du commun des mortels.

Bientôt Auri reverra Kvothe et il faudra lui offrir un présent, il est temps pour elle de se mettre en quête.


L’avis du Tanuki : paws 4


hufflepuff-small.png

Ce livre fait partie du challenge Coupe des 4 Maisons et concourt fièrement pour Poufsouffle.

Objet Reducto : un livre de moins de 150 pages (147 sur ma liseuse ^^)


C’est un oiseau ! C’est un avion ! Non, c’est un ovni en approche ! Pour notre première lecture commune avec Alec à la bibliothèque, grandes filles n’ayant peur de rien que nous sommes, nous avons choisi de nous attaquer à cette novella pour le moins déstabilisante.

Et ce n’est pas même nous qui le disons… mais l’auteur lui même (oui oui !). En incipit puis puis en postface, Patrick Rothfuss souligne à quel point La musique du silence est un texte expérimental, qui ne plaira probablement pas à tout le monde.

Tout comme Alec, je ne connaissais pas l’univers dont est tiré ce petit roman. Et pourtant, malgré mes lacunes et la sensation que je passais par moments à côté de certaines informations, je me suis complétement laissée emporter par ce drôle d’essai.

Oubliez les codes habituels de la narration ! Ici, il ne se passe au final pas grand chose. Pendant une semaine, on suit le quotidien solitaire d’Auri, fait d’habitudes et de rituels touchants presque au TOC, qui cherche quel serait le bon cadeau pour Kvothe, le héro du Nom du Vent.

Cette héroïne insondable, un peu fay, un peu genius loci (elle m’a beaucoup fait penser aux brownies écossais), a une vision d’un monde bien à elle et c’est là tout l’intérêt du récit. Avec une plume un brin surréaliste et étrangement poétique, Patrick Rothfuss file une trame onirique.

Le monde vu par le yeux d’Auri est curieux, insolite, parfois incompréhensible. Ainsi, les objets réclament une place et un équilibre bien précis, les odeurs ont un accord particulier et non, la couverture ne doit pas trainer par terre !

Le fait de ne pas avoir d’histoire à proprement parler est bizarre et en même temps très reposant. J’ai retrouvé avec plaisir l’ambiance flottante de certains romans japonais, où l’atmosphère prime sur l’action. A leur image, La musique du silence est une novella très rafraichissante pour peu qu’on se laisse porter par les mots.

Apparemment, les tomes principaux des Chroniques du tueur de Roi sont beaucoup plus classiques dans l’écriture et le développement, et pour être honnête j’ai maintenant vraiment hâte de m’y plonger  🙂


TL : DR

Auri est un être tellement étrange… Beaucoup de lecteurs pourtant fans de Patrick Rothfuss semblent s’être cassé les dents sur La musique du silence 😦 Pour Alec et moi, heureusement c’est plutôt une bonne pioche et je vous le conseille si : 

  • Vous souhaitez un roman très court et plein de poésie (par contre les 20€ de la version papier sont franchement abusés. Vive les seconde mains et les epub !)
  • Vous aimez les personnages proposant une version du monde différente
  • Vous aimez les romans suspendus et les récits d’atmosphère

La musique du silence, de Patrick Rothfuss – éditions Bragelonne – 192 pages – ISBN 9782352947790

Publicités

26 réflexions sur “La musique du silence – Patrick Rothfuss

  1. Maned Wolf dit :

    Qu’est-ce que tu disais hier déjà ? Qu’on avait le droit de fuir pour les livres mystérieux ? Tu le fais exprès ? Hahaha
    C’est malin parce que ça me donne quand même envie ! Pas forcément de commencer par celui-là, mais j’aime l’intention de l’auteur de tenter des expériences et se mettre en danger, du coup j’ai bien envie d’essayer le nom du vent 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s