[Throwback Thursday] Plus de 500 pages, un pavé !

Cette semaine, on lit au poids, on ressort les cale portes, on célèbre ces livres contre lesquels on peste car ils ne rentrent pas dans nos sacs et qu’ils pèsent un âne mort !


Le thème de cette semaine est :

pave500.jpg

[Le TBTL kékecé ?] Chaque semaine nous partageons une lecture correspondant à un thème paru chez Bettie Rose Books. Ce que permet ce rdv ? De ressortir des placards des livres qu’on aime mais dont on n’a plus l’occasion de parler, de faire découvrir des livres à ses lecteurs, de se faire plaisir à parler de livres !


J’ai le malheur de lire très, très vite. Du coup vu le prix actuels des livres, j’avoue avoir tendance à choisir mes romans au quintal histoire de rentabiliser mes achats. Exit les poids plumes, faites entrer les pavés ! Ce genre de livre ne me fait donc pas spécialement peur et j’en ai un paquet sur mes étagères (physiques et numériques).

J’avais de bons challengers comme Jane Eyre, mais ma dernière vraie grosse brique en date est un beau bébé de 1059 pages sur ma liseuse, j’ai nommé A court of Mist and Fury de Sarah J. Maas (allez voir le bestiau version papier chez PikoBooks: ça envoie du lourd ou pas 😉 ? )

Il s’agit de la suite d’un Palais de Roses et d’épines que j’avais chroniqué ici, paru récemment en français. Je vais rester loin des gros spoilers mais poursuivez à vos risques et périls !

ACOMAF.jpg

Feyre a survécu aux griffes d’Amarantha et regagné la cour de Printemps – mais à quel prix ? Car si elle possède à présent les pouvoirs d’un Seigneur Fae, son coeur est resté humain, et elle ne peut oublier les horreurs qu’elle a du traverser pour sauver le peuple de Tamlin.

Feyre n’a pas non plus oublié le marché passé avec Rhysand, Seigneur de la ténébreuse cour de Nuit. Et alors qu’elle se fraye un chemin entre sombres intrigues politiques, jeux de pouvoir et passions déchirantes, une nouvelle menace surgit – et Feyre pourrait bien être la seule à pouvoir l’arrêter.

Encore faudrait-il qu’elle parvienne à maîtriser ses nouveaux dons, raccommode son âme brisée et décide de son futur – le futur d’un monde facturé en terres ennemies.


Le premier tome de cette série avait de sacrés arguments pour convaincre : un relecture du mythe de la belle et la Bête, un univers cohérent et cruel, et une héroïne moderne et crédible. Sans compter tout le côté sex-positive bien loin de certains romans young/new adult totalement niaiseux mormonesques, mon dieu ça fait du bien !

Comme chez son prédécesseur, on retrouve dans A court of Mist and Fury (« Un Palais de Brume et de Fureur ») une écriture qui prend son temps et déroule sa trame avec finesse. Trop parfois peut être, mais il fallait bien ça pour saisir le désespoir de Feyre, coincée dans un corps et un monde qu’elle ne reconnait plus.

Pas mal de lecteurs ont tiqué sur le revirement complet du personnage de Tamlin. Certes celui ci aurait pu être un peu mieux amené, mais j’ai trouvé très intéressant que l’auteure prenne à contrepied le cliché éculé du « et ils vivèrent heureux pour toujours ». Feyre doit faire face à une relation abusive, finit par arrêter de trouver des excuses à celui qu’elle aimait… et part pour de bon. C’est un modèle hyper positif, halleluia j’applaudis !

Le personnage de Rhysand apporte lui aussi un peu d’air frais à une litté YA/Romance pas toujours franchement très féministe. On reste sur du beau gosse mais son grand respect pour Feyre et ses choix ne peut qu’être souligné (Jamie Fraser, sors de ce corps). Le moins que l’on puisse dire c’est que cela change (et heureusement) de tous ces héros-machos prenant des décisions à la place de leurs dulcinées « car c’est pour leur bien » !

A court of Mist and Fury est loin d’être sans défauts. Comme dans Un Palais de roses et d’épines, certains clichés un peu malheureux trainent encore ça et là. Mais on reste sur un très bon roman, distrayant et bien ficelé. Amateurs de contes de fées et de romances vraisemblables, filez vite le lire (le niveau d’anglais est assez accessible). Pour les francophones, patience, le premier tome semble bien marcher donc il y a de l’espoir pour que les traductions se poursuivent 😉


Ma note pour ce roman : paws 4


Et vous, quel livre auriez-vous choisi ?

Publicités

35 réflexions sur “[Throwback Thursday] Plus de 500 pages, un pavé !

  1. Maned Wolf dit :

    J’entends beaucoup parler de ces bouquins, décidément ! Je n’arrive pas à savoir si ça me tente ou pas haha
    Tu dis que ce n’est pas YA ? La couverture me laissait penser le contraire, mais ça pourrait bien me convaincre de tenter du coup 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Tanuki no Monogatari dit :

      Pour être exacte: ils classent ça dans ce qu’on appelle maintenant le « New Adult ». En gros c’est du YA mais avec des thèmes plus matures…. un roman « normal » quoi xD

      Toutes ces étiquettes me font bien marrer, c’est très américain comme classification en fait. Sans compter que s’il s’agissait d’un roman « tout public » (comprendre, non marketté pour un public féminin), on ne s’encombrerait pas d’autant de gants. 80% des romans fantasy type « héro élu + quête initiatique/apprentissage » tombent pour moi dans cette « nouvelle » catégorie 😉

      Pour moi si tu aimes les contes de fées/la fantasy et que tu n’es pas contre un brin de romance (chose que je déteste quand c’est mièvre) tu peux y aller !

      Aimé par 2 people

      • Maned Wolf dit :

        Haha ça devient bien compliqué tout ça 😉 je vois ce que tu veux dire ! Je ne lis plus vraiment de romans YA parce que j’ai de moins en moins envie de lire des histoires avec des héros ados (et que ça reste souvent bien en surface) mais si c’est vraiment axé aventure/fantasy et avec des thèmes « matures » pourquoi pas 😉

        Aimé par 1 personne

    • Tanuki no Monogatari dit :

      Arf Follet, une des mes Némésis littéraires attitrées… je ne sais pas du tout pourquoi mais aucuns de ces romans ne sont passés avec moi alors que ses sujets ont tous pour me plaire ! Un grand mystère !

      Comme tu dis, vu la taille de ses romans, il aurait été parfait pour le thème d’aujourd’hui ;D

      J'aime

  2. Lup Appassionata dit :

    J’aime aussi énormément les pavés ! Le dernier chouchou en date est 22/11/63 du grand Stephen King !
    Je ne connais pas celui-ci, mais je vais aller fouiner du côté du premier tome pour commencer à m’en faire une idée, d’autant que j’ai l’impression qu’il pourrait rentrer dans mon challenge Printemps Elfique ^^ Merci 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s