[Throwback Thursday] Au grand air (océan, montagne, …)

Vous rêvez de grand air et d’aventure? Je vous rappelle que mon concours « En route pour la Terre du Milieu » est ouvert jusqu’au 21 février prochain 😉

Le TBTL kékecé ?

Le Throwback Thursday Livresque est conçu sur le même principe que le Throwback Thursday d’Instagram mais vraiment concentré sur les livres ! Ainsi chaque semaine Bettie Rose Books fixe un thème et il faut partager une lecture correspondante à ce thème. Ce que permet ce rdv ? De ressortir des placards des livres qu’on aime mais dont on n’a plus l’occasion de parler, de faire découvrir des livres à ses lecteurs, de se faire plaisir à parler de livres !


Le thème de cette semaine est :

augrandair.jpg

En faisant ma sélection, je me suis aperçue beaucoup de livres qui se déroulaient près de la mer ou/et sur l’eau me revenaient facilement en mémoire. J’aurais pu citer le voyage solitaire de L’histoire de Pi, les pirates téléfilmesques de Mousson ou On stranger tides, ou bien sûr de mon dernier gros coup de coeur que j’évoquais ce matin La cité des méduses d’Emmi Itäranta.

Au final, comme La cité des méduses méritait bien un article dédié, j’ai décidé d’évoquer dans ce TBTL une série écrite dans les années 1990 par Sue Harrisson qui se déroule sur les côtes d’Alaska… pendant l’âge de glace. Le premier tome de cette trilogie s’intitule Ma Mère, La Terre – Mon Père, Le Ciel :

ma-mere-la-terre-mon-pere-le-ciel.jpg.

Huit mille ans avant notre ère, les glaces recouvrent la plus grande partie de la planète.

Dans les îles Aléoutiennes, où pêcheurs et chasseurs affrontent la menace continuelle de la faim, naît la jeune Chagak, promise dès l’enfance à Traqueur de phoques l’un des plus valeureux jeunes hommes de la tribu.

Le massacre des siens par une horde de nomade va bouleverser son destin. Elle doit s’enfuir, seule dans un monde hostile, emmenant son petit frère de quatre mois.

Sa vie sera désormais dominée par l’appel de la vengeance…


Ma Mère, La Terre – Mon Père, Le Ciel est un roman très bien documenté un peu dans la même veine que le bien plus connu Cycle des enfants de la terre de Jean M. Auel.

Et l’océan est partout. Car pour ces communautés de pêcheurs, l’eau est à la fois une bénédiction et un danger permanent.

Je me souviens avoir été marquée par le fuite de Chagak dans son canoé, le froid mordant et la peur de ces eaux noires et traîtresses. Ou les scènes à flanc de falaise lorsque l’héroïne cherche des œufs d’oiseaux marins, pendue dans le vide avec l’océan qui tempête sur les roches acérées en contrebas.

C’est un livre fait de glace et de sel – celui des larmes et celui de la mer. Et malgré une écriture un chouia vieillie et quelques clichés un peu faciles, on referme cette série avec de superbes images dans la tête : les sauts gracieux des baleines, les phoques insaisissables, les cris perçants des oiseaux de mer, et bien sûr, l’immensité vertigineuse de l’océan.

Ma note pour ce roman : paws 4


Et vous, quel livre auriez-vous choisi ?

Publicités

17 réflexions sur “[Throwback Thursday] Au grand air (océan, montagne, …)

  1. Pikobooks dit :

    Alors là deux choses : déjà j’avais complètement zappé ton concours et franchement j’adore ! Merci pour le rappel ! 🤗

    Et ensuite, comme Pluie de M0ts, je ne connaissais pas du tout ta sélection (aucun des livres dont tu parles d’ailleurs dans ton article…). Je vais m’y intéresser de plus près. 😎😊

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s