La ligne – J. D. Horn

Roman lu en partenariat avec Amazon Publishing France, merci à eux !


la-ligne

Savannah, Géorgie, trésor du vieux Sud. Derrière le décor colonial et les charmants attraits de la petite bourgade se dissimule un monde où la sorcellerie fait sa loi, où le Hoodoo sème la terreur et où les esprits reviennent hanter les vivants.

Mercy Taylor ne connaît que trop bien le visage surnaturel de Savannah car elle appartient à l’une des plus puissantes familles de sorciers du Sud. Pourtant, Mercy ne possède aucun pouvoir magique et a du grandir dans l’ombre de Maisie, sa talentueuse sœur jumelle.

Mais un jour, le brutal assassinat de la matriarche Taylor entraîne Mercy au cœur d’un affrontement qui menace de détruire sa famille… et de libérer des forces que les sorciers Taylor s’efforcent de contenir depuis des générations.


L’avis du Tanuki : paws 4


hufflepuff-small.png

Ce livre fait partie du challenge Coupe des 4 Maisons et concourt fièrement pour Poufsouffle.

Objet Lumos : un livre avec l’écriture du titre de couverture jaune/dorée


Ah le gothique sudiste… Ses vampires dépressifs, ses étranges prophéties et son bestiaire étendu caché dans le bayou. Le tout saupoudré d’une chaleur moite et enrobé par la politesse onctueuse du Sud des Etats Unis.

Avec ses cimetières pleins de mousse espagnole fantomatique, ses vieilles maisons hantées et bien sûr de la magie à tous les coins de rues, on peut dire que J. D. Horn pourrait être une petite fille d’Anne Rice.

Si ce roman souffre des écueils du roman young adult (le trio amoureux ne sert vraiment, mais alors vraiment à rien), j’ai été plutôt emballée par l’ambiance. L’écriture est agréable et l’auteure retranscrit à merveille l’atmosphère étouffante qui plane jour et nuit sur Savannah : l’air miroite, la sueur perle à chaque pas et l’on sent presque le soleil implacable sur notre peau.

Ajoutez à ça une famille magique dysfonctionnelle, une héroïne un brin vilain petit canard et surtout une prêtresse vaudou qui déménage, vous avez tout ce qu’il faut pour que les pages défilent sans que l’on s’en rende compte.

Les personnages, bien que convenus, sont bien moins clichés qu’il n’y parait de prime abord. Mercy est très attachante (bien qu’on ait parfois envie de la secouer un bon coup). Et surtout, sa relation avec la mère Jilo est à la fois drôle et effrayante, à mille lieux des clichés éculés sur les « méchantes sorcières ». Sans conteste une des meilleures surprises du roman !

Le mystère qui plane à Savannah reste encore un peu brouillon dans ce tome d’introduction (et certaines pistes pour le tome suivant font lever les sourcils : spoiler un bébé, wtf ?). Mais malgré ses défauts, j’ai vraiment été agréablement surprise par ce récit surnaturel/urban fantasy.


TL : DR

Belles du Sud, thé glacé et bien sûr rituels vaudou et famille de sorciers, Savannah vous accueille à bras ouvert si :

  • Vous aimez les romans young adult pleins de magie et de prophéties
  • Vous cherchez un récit fantastique avec une héroïne pas trop cruche
  • Vous voulez découvrir le style gothique sudiste avec un récit bien plus accessible que ceux de la papesse du genre Anne Rice

La ligne, de J. D. Horn – éditions Amazon Crossing– 358 pages – ISBN 9781503952577

Publicités

Une réflexion sur “La ligne – J. D. Horn

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s