Passé Imparfait – Julian Fellowes

passe-imparfaitUne invitation de Damian Baxter ? Voilà qui est inattendu ! Cela fait près de quarante qu’ils sont fâchés ! Inséparables durant leurs études à Cambridge, leur indéfectible amitié s’est muée en une haine féroce, suite à de mystérieux événements survenus lors de vacances au Portugal en 1970.

Après de déconcertantes retrouvailles, la révélation tombe : riche, à l’article de la mort, Damian charge le narrateur, sur la foi d’une lettre anonyme, de retrouver parmi ses ex-conquêtes – six jeunes filles huppées qu’ils fréquentaient alors – la mère de son enfant.

Un voyage vers le passé plein de fantômes et de stupéfiantes révélations…

Avec une verve élégante, le créateur de la série Downton Abbey signe un portrait au vitriol de l’aristocratie anglaise bousculée par les sixties.


L’avis du Tanuki : (un petit) paws 3


hufflepuff-small.png

Ce livre fait partie du challenge Coupe des 4 Maisons et concourt fièrement pour Poufsouffle.

Objet Champs de citrouilles : un livre terminé le jour d’Halloween


J’ai proposé il y a quelque temps ce livre au Club de Lecture du Petit Pingouin. Il a eu l’insigne honneur d’être retenu par les membres comme lecture de Novembre… et juste ciel, je ne suis toujours pas convaincue de leur avoir fait un cadeau !

Que. C’était. Long !

Comme je l’annonçais dans cet article, Passé imparfait est un roman de 624 pages, et à mon sens, il y en a bien la moitié qui ne servent franchement pas à grand chose.

Je ne sais pas si Julian Fellowes était payé à la ligne, ou si son métier de scénariste l’a rattrapé lorsqu’il écrivait son livre, mais on tourne un peu en rond.

Page après page après page, le narrateur détaille par le menu un catalogue de personnages, toujours en suivant le même fil (souvenirs d’un bal, un « oh mais il est pas si con en fait », puis retour au présent « quel dommage voyez ce qu’il est devenu ») .

A force de répétitions et de rebondissements souvent trop convenus, on perd bien vite toute empathie pour cette galerie d’aristo désœuvrés.

Et quel dommage ! Car Julian Fellowes maîtrise son sujet !

Entre deux passages soporifiques, il nous livre une très bonne photographie des mœurs d’une société vieillissante. Un brin Nadine de Rothschild coincée, un brin Stéphane Bern au cynisme décapant, un brin sociologue pince sans rire, le narrateur distille de nombreuses anecdotes révélatrices d’une classe sociale complétement dépassée par une modernité galopante.

Cette immersion dans un monde qu’on connait finalement peu (roturiers que nous sommes) sauve à mon sens ce livre.

Dommage qu’il faille sauter/lire en diagonale tant des paragraphes pour en extraire ces jolies pépites !


TL : DR

Enfilez votre plus beau smoking ou votre robe de débutante, ce soir on dine chez la baronne si :

  • Vous voulez espionner le petit monde de l’aristocratie pour le trou de la serrure
  • Vous n’avez pas peur des pavés un peu répétitifs
  • Vous aimez l’humour anglais !

Passé Imparfait,  de Julian Fellowes – éditions 10 X 18 – 624 pages – ISBN 9782264065018

Publicités

8 réflexions sur “Passé Imparfait – Julian Fellowes

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s