Une autobiographie transsexuelle (avec des vampires) – Lizzie Crowdagger

vampire trans.jpgAfin d’avancer dans son parcours transsexuel, Cassandra décide de se procurer des hormones illégalement, sans se douter que l’association lesbienne à laquelle elle s’adresse sert en fait de couverture à un gang de motardes surnaturelles.

A travers un univers fantastique mêlant vampires, loups-garous et sorcellerie, ce roman raconte son émancipation.

« — Je vais te donner le même conseil qu’aux jeunes vampires qui viennent de subir leur transformation et qui ont une sale tendance à se lamenter sur le fait qu’ils sont des monstres et qu’on les regarde bizarrement : oui, c’est difficile au début, oui, les gens sont des connards, mais, non, je ne suis pas la bonne personne auprès de qui venir chercher du réconfort ou à qui déclamer des poèmes qui illustrent la douleur de ton âme tourmentée. Rassure-moi, tu n’écris pas de poèmes ? »


L’avis du Tanuki : paws 3


hufflepuff-small.png

Ce livre fait partie du challenge Coupe des 4 Maisons et concourt fièrement pour Poufsouffle.

Objet Dissenssium : un livre qui appartient à un genre que tu ne lis pas habituellement


Je lis assez peu de littérature lesbienne – principalement parce que pour en trouver chez le libraire ben accrochez vous. La plupart du temps, quand ce n’est pas des romans très fleurs-fleurs-roses-et-papillons, on vous ressort la sempiternel Despentes (style auquel je n’accroche vraiment, mais alors vraiment pas).

Du coup quand je suis tombée sur cette chronique de Ma Lecturothèque, sa critique emballée m’a franchement donné envie d’aller lire ce qu’il en était 🙂

Laissons de côté le suspens : je rejoins son avis ! Malgré une narration parfois un peu bancale (qui explique en partie ma note), c’est un récit complétement jouissif.

On retrouve un côté série Z totalement assumé, un peu grindhouse tarantinesque avec une violence explosive et libératrice – mais pas vulgaire. Ayant plus qu’à mon tour été harcelée dans le métro ou dans la rue, c’est un déballage cathartique.

(un peu plus de nuances dans les traitement des mâââles aurait été bienvenue tout de même  mais passons, c’est clairement le genre qui veut ça)

Les dialogues sont la grande force de ce court récit. Ce sont de petits bijoux de réparties bien senties, bourrées de références pop cultures. C’est bien trouvé, très drôle… et ça ferait une excellente série audio.

Le cheminement de l’héroïne trans est aussi un gros point fort. On retrouve toutes les questions « administratives » malheureusement encore d’actualité (les traitements hormonaux, les papiers d’identité, les parcours de santé…) mais aussi les cheminements plus personnels (le rapport au corps, aux autres, à la sexualité…).

C’est pudique, parfois sarcastique, en tout cas pas du tout misérabiliste. On est bien loin des clichés habituels du personnage LGTB uniquement là pour mourir et faire pleurer dans les chaumières. Alléluia !


TL : DR

Trans, femme, butch (ou simplement féministes/égalitaristes), enfourchez votre plus belle bécane et rejoignez les Hell B*tches si :

  • Vous aimez quand l’urban fantasy permet de critiquer notre société
  • Vous vous intéressez à la cause LGTB
  • Vous voulez du grindhouse potache et girl power

Une autobiographie transsexuelle (avec des vampires), Lizzie Crowdagger – éditions Dans nos histoires – 270 pages – ISBN 9791092903003

Publicités

6 réflexions sur “Une autobiographie transsexuelle (avec des vampires) – Lizzie Crowdagger

  1. LadyButterfly dit :

    Je t’aurais proposé comme auteure lesbienne Sarah Waters. J’ai bcp aimé son « Caesser le velours ». Sinon, dans le genre policier, les enquêtes de Lauren Laurano par Sandra Scopettonne. C’est ce qui me vient à l’esprit (je nsuis pas très Despentes non plus sauf pour 1 ou 2 romans qu’elle a , disons, moins ratés ^^)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s