Conte japonais #4 – Bois de cèdre : 100

cedar wood fr

Il avait une fois un homme du nom de Hiro-san qui vivait dans un village prospère.

Hiro-san était connu pour être paresseux et avare mais tout le monde reconnaissait qu’il était fort malin.

Le temple du village se faisait bien vieux. La peinture était écaillée et le bois avait perdu tout son lustre. Il était plus que temps de le reconstruire.

C’est pourquoi un matin, l’officier local vint frapper à la porte d’Hiro-san pour collecter son don.

– Hiro-san ouvrez ! Tout le monde doit donner quelque chose pour le temple ! Et vous Hiro-san, que promettrez-vous ?

Hiro-san ouvrit sa porte et posa sur l’officier ses étroits yeux de renard. Il finit par sourire :

– Evidemment que je vais participer. Laissez-moi donc écrire ma promesse de don.

Hiro-san prit le carnet que l’officier emportait partout avec lui. Et d’un coup de pinceau sûr, il écrivit de sa plus belle écriture :

Bois de cèdre : 100

Et il signa en apposant son sceau à l’encre rouge. L’officier n’en croyait pas ses yeux :

– Comment ? Une centaine de cèdres ? C’est une vraie fortune !

L’officier s’inclina encore et encore puis il fila à la maison du chef du village. Alors que le petit homme détaillait gaiement la généreuse offre d’Hiro-san, le chef lui écumait :

– Ce radin est prêt à donner autant pour le temple? Je ne peux donner moins ! Donne-moi ce carnet !

Et le chef inscrivit en lettres voyantes :

Bois de cèdre : 100

Mais, l’homme était embarrassé : sa donation ne faisait qu’égaler celle d’Hiro-san.

Il poussa un long soupir et ajouta à contrecœur avant d’appliquer son sceau :

Boisseaux de riz : 100

L’officier continua sa tournée, allant de maisons en maisons. Les villageois étaient à chaque fois surpris et un peu insultés qu’Hiro-san ait promis une donation aussi extravagante. Ne voulant pas paraître plus avares que leur grippe-sou local, chacun rivalisa de générosité.

Le jour de la collecte arriva. Les mules de l’officier étaient chargées de cadeaux plus raffinés les uns que les autres.

Et sur la place du village, le chef se tenait fièrement devant une centaine de troncs de cèdres.

La foule s’était rassemblée devant la maison d’Hiro-san, curieuse de voir de ses propres yeux l’homme remettre son incroyable cadeau.

– Hiro-san, Hiro-san! Nous sommes venus chercher la centaine de cèdres que tu as promis !

Pourtant, l’officier était intrigué :

– Hiro-san, je ne vois de bois de cèdre nulle part, où devons-nous aller le chercher ?

La silhouette dégingandée d’Hiro-sna apparut finalement à la porte. Il s’étira puis s’approcha paresseusement de l’officier.

– Oh officier, pardon pour ce retard ! J’ai eu du mal à tout prendre avec moi. Donnez-moi vos mains !

Et ce disant, Hiro-san lui remit une centaine de fines baguettes. Toutes faites de bois de cèdre.


Notes:

Le japonais est une langue qui utilise énormément la logique implicite. Par exemple, on peut facilement laisser de côté le sujet d’une phrase si le contexte s’y prête – contexte que les deux locuteurs sont sensés maîtriser.

Pour compter, le japonais ajoute aux nombres des compteurs, petits mots qui indiquent la catégorie de ce qui est compté. Il en existe pour les gens, les oiseaux, les petits animaux, les gros animaux, les objets plats, les vêtements, etc.

Ce conte tourne autour du compteur 本 que l’on utilise, entre autres, pour compter les objets longs et cylindriques. A aucun moment Hiro-san ne dit clairement quelle sorte d’objet long et cylindrique il va donner. Il reste très vague et évite de se servir du bon compteur normalement utilisé pour les baguettes (膳). Les autres personnages se basant uniquement sur le contexte (le bois de cèdre était très souvent utilisé en construction), chacun part juste du principe qu’il s’agissait de troncs entiers !

 

[sources images : 1 / 2 / 3 ]

Publicités

3 réflexions sur “Conte japonais #4 – Bois de cèdre : 100

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s