Conte japonais #2 – La mariée était un chat

cat bride - fr

Il y a bien longtemps, une petite chatte vint prier Kannon, le Bouddha de la compassion

Je ne suis peut être qu’un chat mais à chaque fois que je vois une mariée, mon cœur s’emballe. Oh comme j’aimerais être humaine pour prendre la place de ces jolies jeunes femmes ! Oh Kannon je t’en supplie, fait de moi un être humain !

La petite chatte pria et pria, jour après jour, mois après mois. Une nuit, une voix puissante et pourtant douce résonna dans les rêves du félin :

Tes prières ont été entendues, cher chat. Prouve moi que tu peux agir comme un vrai être humain, et je te trouverais un époux. Demain soir, rends toi aux portes du temple habillée en jeune fille. Prouve moi ta valeur, et bientôt tu seras mariée.

La jeune chatte courut réveiller ses parents, impatiente de leur annoncer la bonne nouvelle. Père et Mère chats étaient fort pieux et se réjouirent aussitôt pour leur fille bien aimée. Pleine d’allégresse, la famille passa la journée suivante à préparer ses plus beaux habits pour la soirée à venir.

A l’heure dite, la petit chatte déguisée en humaine vint se tenir devant le temple de Kannon, ses parents fiers comme des paons à ses côtés.

Le gens remarquèrent bien vite l’étrange équipée, et jacassèrent :

Tu as vu cette fille ?

Comme elle est belle !

Jusqu’à ce qu’un jeune homme, le souffle court et le feu aux joues, murmure à son père :

C’est elle. J’en suis sûr.

La famille du jeune homme s’approcha de la mystérieuse beauté qui patientait devant les portes du temple. Le père demanda :

Ma toute belle, qui attends-tu donc ainsi ?

La charmante enfant s’inclina et répondit timidement :

Oh mon cher monsieur, Kannon m’est apparu en rêves et m’a demandé de venir ici ce soir. J’attends mon futur époux.

La famille, déjà charmée par la pureté de ses traits, était ravie de ses humbles manières et de sa voix posée. Le jeune homme la regardait fasciné :

C’est le destin qui a guidé tes pas. A toi je peux le confier : Kannon est aussi venue à moi. Elle m’a dit que la jeune femme qui se tiendrait devant les portes du temple ce soir deviendrait ma femme.

Les jeunes gens rougirent sous l’oeil attendri de leurs parents. Le père du jeune homme sourit et dit :

– Si tu le souhaites, nous serions heureux et que tu rejoignes notre famille.

Les chats déguisés en humains conduisirent la famille humaine à leur bonne maison qui s’élevait derrière le temple. S’inclinant profondément, Père chat leur dit :

Je remercie Kannon pour votre visite. Mais comme vous le voyez, notre foyer est pauvre. Et même si nous aimons notre fille de tout notre cœur, nous n’avons pas encore pu lui préparer toute sa dot.

Le père humain répondit :

Ce n’est pas grave. Être tous réunis est la seule choses nécessaire à la cérémonie. Et puis, nou ne s sommes pas bien riches non plus. Cette union sera parfaite !

Une fois que les humains furent rentrés chez eux, les chats retrouvèrent leur vraies formes. La vieille maison elle n’était plus qu’un refuge pour chats errants. Le petite chatte courut au temple :

Je te remercie oh Kannon, pour tes conseils et pour ton aide. Demain je serai mariée !

– J’en suis heureuse. Mais souviens toi bien : si tu souhaites devenir humaine, il te faudra oublier ton ancienne vie.

La nuit du mariage arriva vite. Alors que la jeune chatte revêtait son kimono de mariage, les chats errants eux fignolaient leurs déguisement d’humains.

Une fois tous pomponnés, la future mariée pris place dans une chaise à porteurs et la procession s’élança à la lueur joyeuse des lanternes.

Arrivés à la maison des humains, les chats s’installèrent et la cérémonie débuta. Les deux familles étaient radieuses.

Les futurs époux étaient en train d’échanger les 3 coupes de saké rituelles, chacun prenant une gorgée pour sceller leurs vœux.

Quand soudain, derrière le pied du plateau placé devant la mariée, surgit un petite souris. La jeune chatte bondit prestement :

– Meooow !

Les humains la dévisagèrent avec des grands yeux. Et quelqu’un commença à crier :

Mais qu’est ce que… !

Dans un tourbillon, toute la famille de la mariée s’élança hors de la pièce, se transformant en chat à peine leurs pieds ayant touché terre.

La mariée elle-même laissa tomber son déguisement et disparut en un souffle, sans oublier d’emporter l’infortuné rongeur.

– Crunch crunch crunch. Que voilà un fin repas !

Le marié et ses parents coururent à la maison des chats. Mais derrière le temple ne s’élevait plus qu’une maison vide et décrépie. Il n’y avait plus personne.

Les humains fulminaient :

– Oh Kannon ! Pourquoi nous avoir envoyé un chat comme épouse !

Hurlant toujours, ils finirent par rentrer chez eux, jurant de ne plus jamais vénérer Kannon.

Les chats errants continuèrent à hanter les terres du temple, dévorant ici et là les souris menaçant les textes sacrés. Et un jour, la petite chatte entendit la voix du Bouddha :

– Les chats restent des chats et les humains des humains. Dis moi mon enfant : aurais-tu vraiment été heureuse avec un tel époux ?

 


NOTES:

Dans les contes japonais, les chats youkai (monstres) sont dépeints comme des créatures dangereuses (ex le bakeneko, le nekomata etc). Ils sont souvent associés à la mort et à la vengeance de femmes bafouées (les séries Mononoke/Ayakashi en montrent de très bons exemples). Le conte de la mariée chat est très intéressant car il montre un côté plus léger de ces chats magiques.

Dans le bouddhisme, le but ultime pour une âme est d’échapper au samsara (le cycle des réincarnations) pour atteindre l’illumination.

On dit aussi qu’un humain se conduisant comme un animal (=mal) sera réincarné en animal, s’éloignant ainsi de l’illumination. A contrario, un animal agissant bien sera lui réincarné en humain, faisant un pas en avant vers l’illumination.

C’est ce qui est sous entendu dans ce conte. La petite chatte aura besoin de patience mais son attitude montre qu’elle est capable de grandir. De l’autre côté, la famille humaine accumule le mauvais karma à cause de son comportement. Leur prochaine réincarnation risque d’être une bien mauvaise surprise !

[sources images : 1 / 2 / 3]

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s